Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
31 octobre 2016 - 10:43

Plus de 160 citoyens réunis à Saint-François pour déjeuner avec la ministre Francine Charbonneau

Par Salle des nouvelles

Plus de 160 citoyens de la circonscription de Mille-Îles se sont donné rendez-vous le 30 octobre dernier à la salle des Chevaliers de Colomb dans le quartier Saint-François à Laval à l’occasion d’un déjeuner organisé conjointement par la ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, ministre responsable de la région de Laval et députée de Mille-Îles, Mme Francine Charbonneau, et les Chevaliers de Colomb du Conseil de Fabre 6035.

« Je suis très heureuse de la participation des citoyens qui ont répondu présents en grand nombre. Mon objectif était double : discuter avec les gens de mon comté afin de connaître les enjeux qui leur tiennent à cœur et amasser des fonds pour les Chevaliers de Colomb qui viennent en aide aux familles de notre secteur. Je tiens à remercier les personnes qui se sont déplacées ainsi que M. Louis-Georges Tremblay, Grand Chevalier du Conseil de Fabre, et toute son équipe pour leur accueil », a déclaré Mme Charbonneau.

Les personnes présentes ont eu l’occasion de rencontrer la ministre Francine Charbonneau et d’échanger avec elle dans une atmosphère conviviale. Tous les profits du déjeuner ont été versés aux Chevaliers de Colomb du Conseil de Fabre 6035.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.