Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 novembre 2016 - 13:39

Eva Nassif, députée de Vimy, annonce le financement accordé au Musée Armand‑Frappier

Par Salle des nouvelles

Eva Nassif, députée de Vimy, a annoncé aujourd’hui l’octroi de 232 365 dollars au Musée Armand-Frappier pour la réalisation d’une exposition itinérante sur les allergies. Mme Nassif a fait cette annonce au nom de l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien.
 
« Cette exposition itinérante est une belle occasion pour le réputé Musée Armand-Frappier de rayonner au-delà de la région lavalloise et d’aller à la rencontre d’un public curieux et intéressé.», a affirmé Eva Nassif. « Félicitations à toute l’équipe du Musée pour ce projet visant à démystifier les allergies dont souffrent tant de gens! »
 
Ce financement, offert par le gouvernement du Canada par l’entremise du Programme d’aide aux musées, permettra aux Canadiens d’en apprendre davantage au sujet des allergènes, des causes des allergies et des traitements possibles. 
 
« Le Musée Armand‑Frappier est reconnaissant du soutien du Programme d’aide aux musées de Patrimoine canadien, qui nous donne du financement pour la deuxième fois en moins de deux ans, et qui nous permettra de créer une exposition temporaire. Grâce à ce financement, nous pourrons présenter à nos visiteurs des expositions riches en contenu, amusantes et mémorables, en plus de servir la mission du musée visant à favoriser la compréhension des questions scientifiques liées à notre santé », a dit Guylaine Archambault, directrice générale du Musée Armand‑Frappier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.