Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 décembre 2016 - 14:41

Un budget au seuil du milliard

Budget 2017 – une administration qui alourdit le fardeau fiscal des familles lavalloises

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

Le chef de l’Opposition officielle et chef d’Action Laval, Jean-Claude Gobé, réagit au budget 2017 déposé par l’administration de Marc Demers, prévoyant entre autres une augmentation moyenne des taxes municipales de 1,4%.

Cette hausse des taxes de 1,4%, une troisième en trois budgets de l’administration Demers, (3,2% en 2015, 1,9% en 2016), pour un total moyen de 6,5% d’augmentation, Jean-Claude Gobé l’attribue à une hausse des dépenses marquée principalement par un manque flagrant d’efforts dans la rationalisation des dépenses ainsi qu’à la faiblesse dans la gestion des ressources municipales.

« Nous avons examiné ce budget avec le point de vue du contribuable Lavallois, celui qui paie des taxes ou un loyer et qui désire recevoir un service en retour », a déclaré Jean-Claude Gobé, « c’est un budget énorme dont les dépenses approchent le milliard de dollars ! À ce train-là, nous y serons dans un avenir très proche. ». 

Une rationalisation efficace des dépenses et des ressources à la Ville de Laval aurait permis, pour le chef de l’Opposition officielle, un budget sans hausses de taxes, « l’administration n’a pas mis à profit ses trois dernières années pour éviter d’augmenter ses dépenses, pensons au nombre d’employés à la Ville, 3223 en 2014 et pour 2017, l’administration en prévoit 3598, c’est une augmentation de 429 employés », a-t-il déclaré.

De plus, le chef de l’Opposition officielle se questionne sur l’ampleur des dépenses, « les coûts pour les contrats étaient abusifs sous l’ancienne administration et maintenant que cette dernière a été changée, cela ne se reflète pas dans les budgets de l’administration présente. J’ai quelque chose à dire à Monsieur Demers : ce n’est pas parce qu’on réorganise qu’on fait le ménage ! ».
Quant à la Conseillère de Chomedey, Aglaia Revelakis, cette dernière se prononcera contre le budget lors de son adoption : « 6,5% d’augmentation des taxes municipales en trois ans, avec le renouvellement de la taxe spéciale d’eau, c’est trop pour les citoyens et les entreprises. Je vais voter contre ! ».

En conclusion, le chef de l’Opposition officielle rappelle qu’avec une meilleure gestion des ressources et une rationalisation des dépenses, il aurait été possible pour l’administration Demers de produire un budget sans hausses de taxes ; « et cela n’a pas été le cas cette année. Encore une fois, nous sommes témoins de la faiblesse et de l’échec en matière de gestion de l’administration de Marc Demers ». 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Notre maire est nul en gestion, ce n'est pas son rôle, c'est un ancien policier, donc rien à voir avec ses tâches. Il pourrait au moins placer le 8.5 millions dans nos taxes. Il va faire quoi avec, payer ses avocats. Ahah

    Francine - 2016-12-06 01:02