Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 décembre 2016 - 11:39 | Mis à jour : 13:31

Suspension de l’indexation des rentes des retraités

« Marc Demers s’attaque cruellement aux plus faibles ! », dénonce Jean-Claude Gobé

Par Salle des nouvelles

Le chef de l’Opposition officielle et chef d’Action Laval, Jean-Claude Gobé, dénonce la décision de l’administration Demers de suspendre l’application des clauses d’indexation des rentes des retraités de la Ville de Laval au premier janvier 2017.

MARC DEMERS S’ATTAQUE CRUELLEMENT AUX PLUS FAIBLES
Pour Jean-Claude Gobé, il est tout à fait inacceptable et cruel pour un employeur comme la Ville de Laval, de suspendre l’application des clauses d’indexation des rentes de ses retraités ; « c’est s’attaquer aux éléments les plus faibles de notre société ! », a-t-il dit. De plus, ajoute-t-il, « cette baisse de revenus pour les retraités arrive au moment où les tarifs et le coût de la vie augmentent sans cesse, sans oublier que de nombreux retraités habitent Laval et que l’an prochain, Marc Demers va encore augmenter leurs taxes, 1,4% cette année et 6,5% en trois ans ! ».

L’APPLICATION ODIEUSE DE LA SUSPENSION N’EST PAS OBLIGATOIRE
Rappelons qu’il est indiqué, à l’article 16 de la loi 15, Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite [...], que la ville peut suspendre en totalité, ou en partie, l’indexation des rentes de ses retraités. « L’administration de Marc Demers n’était donc pas dans l’obligation de s’attaquer aux retraités ! Le renflouement du déficit aurait donc pu se faire de façon à ne pas appauvrir ces hommes et ces femmes qui ont souvent donné des années de leur vie au service des payeurs de taxes de Laval ». 

CETTE ACTION EST UN PAS DE PLUS VERS L’APPAUVRISSEMENT DES CITOYENS ÂGÉS LES PLUS VULNÉRABLES
« Cette action de suspendre l’indexation de pensions est un pas de plus vers l’appauvrissement des personnes âgées », a dénoncé le chef de l’Opposition officielle, « alors qu’aujourd’hui un sondage de la firme Youri Rivest exprime que 36% des ménages Québécois ne sont pas en mesure de répondre à tous leurs besoins de base, Marc Demers s’applique à augmenter les taxes et à réduire les pensions ! C’est inacceptable ! ».

En conclusion, Jean-Claude Gobé et Aglaia Revelakis, Conseillère de Chomedey, expriment leur volonté de voter contre cette mesure de suspension, prévue au point 7,1 de l’ordre du jour de la séance extraordinaire du Conseil municipal, prévu jeudi le 8 décembre en après-midi.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.