Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 décembre 2016 - 12:01

Retour sur 2016 par le maire Demers

Dix nouvelles réjouissantes pour les Lavallois

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

En cette fin d’année, le maire de Laval, Marc Demers, propose aux Lavallois une liste de 10 nouvelles dont ils peuvent se réjouir en 2016. « Nous avons voulu faire ressortir quelques éléments clés qui ont marqué les Lavallois cette année », a commenté le maire au moment de publier sa liste.    

Dix bons coups
Voici les éléments qui ont retenu l’attention. 

1. Le transport collectif continu à se développer à Laval 
Les citoyens peuvent compter sur des autobus plus ponctuels et plus rapides grâce à des investissements importants notamment pour la synchronisation des feux de circulation avec les autobus. Aussi, un nouveau circuit sans frais desservira le centre-ville et les aînés continuent à voyager gratuitement en tout temps avec la STL.     

2. Le Rocket s’installe à la Place Bell
Le nouvel amphithéâtre sera fortement occupé dès son ouverture. Le club-école des Canadiens s’installera à résidence à la Place Bell dès l’automne prochain.  

3. Neuf millions de dollars sont récupérés 
Laval n’a pas ménagé ses efforts pour récupérer les sommes détournées par la corruption. Neuf millions ont été récupérés auprès de l’ancien maire. Les procédures se poursuivent à l’encontre d’autres individus et entreprises.   

4. La culture retrouve ses lettres de noblesse
Huit bourses totalisant 190 000 $ ont été versées aux artistes lavallois en début d’année. Le spectacle de la Fête nationale a attiré des dizaines de milliers de spectateurs récoltant aussi un immense succès d’estime. Les Zones musicales, un succès dans tous les quartiers, ont également permis aux Lavallois d’assister à des spectacles de grande qualité tout l’été. Finalement, la salle André-Mathieu a subi une cure de rajeunissement majeure.      

5. La qualité de la gestion municipale est récompensée 
Laval a complètement réorganisé sa gestion. Ce vaste projet aura valu à la Ville deux prestigieux prix en gestion : un de l’Institut d’administration publique du Québec et un autre de l’Union des municipalités du Québec. Rappelons en outres que Laval dispose de la meilleure cote de crédit de toutes les villes du Québec.  

6. Enfin, les Lavallois auront leur centre aquatique … et leur marathon !
À l’instar de nombreuses villes, Laval aura bientôt son centre aquatique destiné aux sports de compétition et aux loisirs familiaux. La conception du bâtiment fait d’ailleurs l’objet d’un concours d’architecture. Aussi, en plus de l’activité cycliste « Laval à vélo », une course de 42 km sera organisée l’été prochain dans le cadre de la grande fête des pompiers.   

7. Les boisés et les cours d’eau sont mis en valeur.
Le pavillon principal du parc de la Rivière-des-Mille-Îles sera rénové au coût de 10,7 M$ pour mieux accueillir les visiteurs. Par ailleurs, la ville a consolidé la vocation des boisés de l’Équerre, Saint-Dorothée, Papineau et de deux berges grâce à l’acquisition de terrains. La ville a adopté son code de l’arbre et elle a accéléré le verdissement de quelques secteurs clés. Toujours sur le plan de la protection de l’environnement, la collecte des matières organiques sera étendue à 38 000 résidences.              

8. Le développement de Laval sera plus harmonieux et mieux planifié 
Laval a déposé un premier projet de schéma d’aménagement qui propose une vision cohérente de l’organisation de la ville. On identifie clairement les secteurs résidentiels, commerciaux ou industriels, on protège les zones naturelles, bref on organise le territoire. Par ailleurs, Laval planifie minutieusement le développement de quatre secteurs importants; les abords des métros Cartiers et Montmorency, le secteur Val-Martin ainsi que le Centre-ville. Toute cette planification se fait en consultation étroite avec les citoyens.  

9. Les parcs, les piscines, bibliothèque et les arénas ont profité d’une cure de rajeunissement  
Laval a investi 38 M$ pour ouvrir de nouveaux parcs, pour remplacer les modules de jeu existants et pour construire des chalets de parc. La grande piscine du Centre de la nature a été rouverte l’été dernier après avoir été complètement reconstruite. Les arénas Samson et Saint-François sont remis à neuf. La bibliothèque Émile-Nelligan a aussi été rénovée.   

10. Les routes et boulevards sont en meilleur état et la ville est plus sécuritaire. 
Les travaux ont été accélérés pour refaire la chaussée sur plusieurs grands axes comme les boulevards Le Corbusier, du Souvenir et Daniel-Johnson. Un mur antibruit a enfin été érigé au bénéfice des citoyens riverains de l’autoroute Jean-Noël-Lavoie.  Par ailleurs, une nouvelle caserne de pompiers ultramoderne a ouvert ses portes à Chomedey. Le temps de réponse aux alertes s’en trouve amélioré.  
    
Loin d’être exhaustive et sans ordre particulier, les éléments de la liste seront diffusés un par un sur les réseaux sociaux d’ici le 31 décembre

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Minute ! Rétablissons quelques faits sur cette liste de notre maire, des bons coups 2016… 1. Le transport collectif continue à se développer à Laval 5M$ de plus au budget STL payé par la ville chaque année, pas de plan prévu pour augmenter des bancs (extérieurs) ou abris. Quant aux feux de synchronisation... C’est de l’argent de QUÉBEC. 2. Le Rocket s’installe à la Place Bell Le nouvel amphithéâtre ne SERA PAS fortement occupé dès son ouverture. Il s’agit d’un club-école. De plus, la conception même du secteur ne permet pas une zone dynamique (espaces de bureaux…) 3. Neuf millions de dollars sont récupérés Québec a fait récupérer les 9M$... Laval n’a exprimé son souhait, qu’à la fin des négociations. De plus, la somme va dans le fond général et ne sera pas remis aux citoyens, comme une baisse du taux de taxe. 4. La culture retrouve ses lettres de noblesse Très facile de dépenser sans limite, ce n’est pas un exploit quand ce n’est pas ton argent et rappelons que la Culture est un gouffre sans fonds, tout comme la santé. Il faut peser le prix de certaines choses et de ne pas tout accepter. Le spectacle de la Fête nationale était trop élevé (500,000 $). Les Zones musicales : un succès mitigé, puisque seulement dans les (mêmes) parcs habituels, et quelques personnes selon les endroits via les chiffres obtenus. Un bon point par contre pour la salle André-Mathieu, qui a subie une cure de rajeunissement majeure, malgré tout à grands frais. 5. La qualité de la gestion municipale est récompensée Bémols sur les 2 prix obtenus de Laval pour sa gestion : l’Institut d’Administration Publique du Québec a une équipe de recherche à même l’administration... difficile de ne pas se donner un prix ! Et l’autre, de L’UMQ : 2 villes étaient en finale et celle de Laval a HYPER-moussé « ses réalisations ». Dans les faits : énormément d’augmentation de la bureaucratie et de personnel à hauts salaires. Les quelques bons coups n’effacent pas la globalité de la démarche, à mon avis. 6. Enfin, les Lavallois auront leur centre aquatique… et leur marathon ! Les gens demandaient des endroits pour se baigner à proximité. Ils ont eu un projet au centre-ville 3X plus cher que n’importe quel autre centre aquatique au Québec. 7. Les boisés et les cours d’eau sont mis en valeur. Un bon coup mais… encore plus cher qu’ailleurs : le pavillon principal du parc de la Rivière-des-Mille-Îles sera rénové au coût de 10,7 M$. En ce qui a trait aux bois protégés, les citoyens en sont heureux mais cela donne le ton pour permettre les coupes à blanc partout hors de ce territoire, ainsi qu’aux amendes faibles pour ceux qui coupent sans fondement sur leur terrain, une plaie à Laval. Quant à la collecte organique : 2020 est la vraie date pour l’implantation totale... nous sommes en retard sur plusieurs villes, il n’y a rien à pavoiser, mais ça reste une direction qui se devait d’être prise, peu importe le maire à Laval. 8. Le développement de Laval sera plus harmonieux et mieux planifié Le projet de schéma d’aménagement : essentiellement et clairement, une photographie de ce qui est déjà là, avec quelques vœux à l’intérieur. Quant aux abords des métros Cartier et Montmorency, le secteur Val-Martin ainsi que le Centre-ville : certains bons coups, sauf le centre-ville (25M$...une autre fausse-place publique, pas de vision structurante). 9. Les parcs, piscines, bibliothèques et arénas ont profité d’une cure de rajeunissement 28M$ mis juste pour les modules de jeux (!). L’urgence soudaine dans la précipitation a coûté très cher. Pour le reste, l’argent coule toujours à flot et il n’y a rien d’extraordinaire à donner une cure de rajeunissement aux bibliothèques ou piscines extérieures, peu importe qui est à la tête de Laval. 10. Les routes et boulevards sont en meilleur état et la ville est plus sécuritaire. 10,000 rues (ou sections) sont répertoriées à faire. La ville en fait 100 par année. Voilà pourquoi certaines rues, que vous pourriez nommer, sont si longuement en état déplorable, sauf dans le secteur de Ste-Rose où les réfections sont en très grands nombres depuis 3 ans ! Quant au mur anti-bruit près de l’autoroute Jean-Noël Lavoie : Québec a versé la moitié de la somme et c’était une nécessité de le faire. Comme nouvelles voies réservées, pistes cyclables dans l’ouest, le mur anti-bruit : Québec est fortement lié à ces réalisations.

    alainlecompte - 2016-12-22 20:57