Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 janvier 2017 - 11:31

Le député de Laval-des-Rapides, M. Saul Polo, souligne la participation de cinq étudiants du collège Montmorency au Forum étudiant

Par Salle des nouvelles

M. Saul Polo député de la circonscription de Laval-des-Rapides, salue l’engagement de Justine Chabot, Maria Andrada Pavel, Olivier Rooney, Emmanuel Roy-Allain et Sébastien White, 5 étudiants du collège Montmorency qui participent à la 25e législature du Forum étudiant. Cette simulation parlementaire, qui se déroule à l’hôtel du Parlement du 9 au 13 janvier 2017, permet aux jeunes de s’initier au travail des députés et de s’exprimer sur des enjeux qui les touchent.

 « J’ai toujours encouragé les jeunes de ma circonscription à travers différentes initiatives à s’impliquer davantage en politique afin de faire porter leur voix et leurs idées. Je suis donc très fier de voir ces étudiants du Collège Montmorency participer à cet exercice démocratique que représente le Forum étudiant», a souligné M Polo.

Les quelques 145 participants au Forum étudiant 2017 débattront de trois projets de loi qu’ils auront préalablement écrits et sélectionnés, soit :
•    La Loi visant l’accroissement de la natalité et une valorisation des valeurs familiales.
•    La Loi visant l’amélioration de l’intégration des immigrants au Québec.
•    La Loi rendant universel le don d’organes et de tissus.

Depuis 25 ans, le Forum étudiant a permis à plus de 3000 jeunes du collégial d’améliorer leurs connaissances du système parlementaire et des rouages de la démocratie québécoise. À cette occasion, les jeunes débattent dans la Salle de l’Assemblée nationale, travaillent en caucus et étudient des projets de loi en commission parlementaire. 

Cette simulation est rendue possible, entre autres, grâce à la collaboration de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant. Pour plus d’information, on peut consulter la section Participer du site jeunesse de l’Assemblée nationale à paricilademocratie.com.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.