Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 janvier 2017 - 08:50

Plus de 18 M$ pour le logement social et abordable sera investi à Vimy pour Projet logement Val-Martin

Par Salle des nouvelles

 Le 16 janvier 2017, L’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, ainsi que M. Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, et avec Mme Eva Nassif, la députée de Vimy, ont annoncé aujourd’hui des investissements de plus de 400 millions de dollars sur deux ans pour faciliter l’accès des Québécois à des logements abordables et sociaux.

Ces investissements permettront d’améliorer l’accès à des logements abordables et sociaux pour les ménages dans le besoin, notamment en soutenant la création et la rénovation de logements pour les aînés et les victimes de violence familiale et en effectuant des réparations dans des logements sociaux existants.

En vertu de cette entente de deux ans, 286 millions de dollars seront engagés par le gouvernement du Canada et 121 millions de dollars par le gouvernement du Québec sous forme d’investissements dans le logement abordable et social au Québec.

Les gouvernements du Canada et du Québec travaillent de concert pour faciliter l’accès des Québécois à des logements abordables, notamment en effectuant des réparations dans les logements sociaux. Nous sommes déterminés à stimuler l’économie tout en renforçant nos communautés comme celle de Vimy.

L’annonce s’est déroulée à Laval, à proximité du site des Immeubles Val-Martin. Ce projet recevra 18,2 millions de dollars dans le cadre de cette entente. Ces fonds permettront de construire 124 logements sociaux pour des familles et des personnes seules. Cela représente une partie de la  première phase de la revitalisation du secteur Val-Martin.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.