Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 mars 2017 - 08:18

Le député de Laval-des-Rapides, Saul Polo, participe à une mission parlementaire de relance de la coopération avec le parlement haïtien

Par Salle des nouvelles

C'est à titre de représentant de l’Assemblée nationale du Québec que le député de Laval-des-Rapides, Saul Polo, a participé à la mission parlementaire organisée par l’Assemblée nationale à Port-au-Prince en Haïti. M. Polo a voyagé en compagnie de Dave Turcotte, député de Saint-Jean, et un membre du personnel de l’Assemblée nationale dans le cadre de cette mission qui a eu lieu du 14 au 16 mars 2017.  

Cette mission revêt un caractère important puisqu’il s’agissait notamment de renouer des liens entre l’Assemblée nationale et les nouveaux élus haïtiens et relancer ainsi la relation parlementaire bilatérale entre le Québec et Haïti. 

Cette mission et ses rencontres ont également servi à mieux comprendre les besoins en matière de renforcement des institutions démocratiques haïtiennes et offrir éventuellement un accompagnement de la part du Québec. À ce titre, depuis 1996, plus d’une trentaine d’activité de coopération ont été réalisées par l’Assemblée nationale du Québec en Haïti dans le but de partager l’expérience québécoise de renforcement des institutions parlementaires. 

Plusieurs rencontres avec des personnalités politiques importantes ont eu lieu.  M. Polo a notamment rencontré le Président de la Chambre des Députés, M. Cholzer Chancy; le Président du Sénat, M. Youri Latortue; puis l’Ambassadrice du Canada en Haiti, Paula Caldwell St-Onge.

 «Je suis très heureux d'avoir participé à cette mission, où j'ai pu réitérer la volonté de coopération parlementaire entre le Québec et Haiti auprès de nombreux élus et hauts dirigeants du parlement haïtien. L’avenir de cette relation entre nos institutions démocratiques s’annonce prometteur ! » a déclaré le député de Laval-des-Rapides.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.