Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 mars 2017 - 08:59

Le Parti Laval annonce une première vague de candidats

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 2

Le Parti Laval présente quinze candidats qui brigueront les postes de conseillers et conseillères de ville lors des prochaines élections municipales du 5 novembre prochain. Les recommandations du comité électoral  du Parti Laval, qui avait pour mandat d’analyser les dossiers de candidature, ont été approuvées lors du conseil d’administration du Parti, tenu le 22 mars.
 
Depuis plus d’un an, l’équipe du Parti Laval travaille à la formation de cette alternative politique visant à redonner une voix aux citoyens et améliorer le dynamisme local. Pour le moment, quinze candidats se présenteront dans autant de districts de Laval, aux côtés de l'actuel conseiller municipal de Fabreville, Michel Trottier, qui briguera le poste de maire.
 
Les candidats et candidates désignés sont : Pierre Anthian (Laval-des-Rapides) et Jean Coupal (Souvenirs-Labelle) Fabrice Kamion (Saint-François), Frédéric Bertrand (Marigot), Christine Mitton (Concorde-Bois-de-Boulogne), Gilles Boudreau (Vimont), Fabio Interdonato (Saint-Bruno Michel Cantin (Auteuil), Hanane Nasr (Saint-Martin), Liane Dufour (Sainte-Dorothée), François Pilon (Laval-les-Îles), Grégoire Bergeron (L'Orée-des-Bois), Nancy Cabana (Marc-Aurèle-Fortin), Claude Larochelle (Fabreville) et Andréanne Fiola (Sainte-Rose).
 
Diversité et engagement
Les candidats du Parti Laval reflètent la diversité et l’engagement citoyen que prône le Parti Laval. Membres des organismes de leur quartier, provenant de différentes communautés et concernés par la scène politique de Laval, les candidats proviennent de milieux aussi variés, que l'enseignement, l'administration gouvernementale, l'environnement, les finances ou encore la communication. Âgés de 18 à 65 ans et de différentes origines, les candidats du Parti Laval reflètent le tissu social lavallois et désirent représenter adéquatement la diversité de la Ville.
 
« Le Parti Laval me semble rapprocher le citoyen de la démocratie, et ça, ça me parle », s’est exprimé le candidat dans l’Orée-des-bois, Grégoire Bergeron, qui avait notamment copiloté le dossier des zones inondables auprès de la ville au nom du Comité des citoyens de Laval-Ouest.
 
Andréanne Fiola est la plus jeune candidate du Parti, qui sera âgée de 18 ans au prochain scrutin. Pour l'étudiante au programme Monde et sociétés du CÉGEP Montmorency, son implication en politique municipale est une étape naturelle de son cheminement.
 
« Mon but avant tout est de redonner vie à la politique municipale auprès des jeunes, d'apporter une vague de fraîcheur et une nouvelle vision des choses auprès du conseil de la ville de Laval. Le Parti Laval – Équipe Michel Trottier prône des valeurs qui rejoignent les miennes et je suis très heureuse de recevoir leur confiance pour représenter les citoyens de Sainte-Rose », a commenté Mme Fiola.
 
Le chef de la formation politique, Michel Trottier, a mentionné la grande qualité des candidatures pour son parti. 

« Je suis extrêmement fier de la qualité et de la diversité des candidatures de notre Parti. Les citoyens de Laval pourront compter sur des candidats très compétents, qui connaissent leur milieu et qui sont réellement à l’écoute de leurs besoins. Notre parti est composé de personnes de tous les horizons, la priorité est centrée sur le citoyen. » A commenté M. Trottier. 
 
Organisation politique 
Le Parti Laval annoncera les candidats des districts Saint-Vincent-de-Paul, Renaud, Chomedey, Duvernay-Pont-Viau, Val-des-Arbres et l’Abord-à-Plouffe au cours des prochaines semaines. La formation politique vise une équipe complète pour leur activité de financement prévue à la fin mai, qui présentera les axes de la campagne du Parti Laval. Le grand remue-méninges citoyen organisé par le comité programme du Parti Laval a servi à jeter les bases des orientations du Parti, qui tient à remettre la consultation citoyenne au coeur des choix politiques. Le Parti Laval rédige actuellement le programme politique du Parti, dont les engagements seront connus au mois d’août.
 
Le chef du Parti Laval et conseiller municipal de Fabreville, Michel Trottier, a exprimé l’importance de la scène municipale et la solution qu’incarne son parti face à la gestion actuelle de l’équipe Demers. 

« Le gouvernement municipal est l’instance de proximité par excellence. Le défi que nous avons, comme parti et comme candidats, est d’offrir aux citoyens les moyens de se réaliser pleinement dans la ville qu’ils ont choisie. Depuis 3 ans, l’administration du Maire Demers impose ses choix aux citoyens en augmentant leur fardeau fiscal sans offrir de réelle amélioration dans les quartiers. Pourtant, la qualité de vie des quartiers lavallois agit souvent comme premier incitatif à rester ou déménager à Laval. Il manque cruellement de dynamisme et de vision dans la gestion actuelle de la Ville, et nous sommes l’alternative qui permettra aux citoyens de renverser la vapeur aux prochaines élections » a expliqué M. Trottier. 

Nouvelle identité visuelle 
Le conseil d'administration du Parti Laval a également officialisé la nouvelle identité visuelle du Parti, qui s'adapte à l'appellation "Parti Laval | Équipe Michel Trottier", choisie lors de l'assemblée générale du Parti. 

De gauche à droite, sur la photo: 
Rangée du fond: Fabio Interdonato (Saint-Bruno), Michel Cantin (Auteuil), Gilles Boudreau (Vimont), Jean Coupal (Souvenir-Labelle)

Rangée devant: Nancy Cabana (Marc-Aurèle-Fortin), Grégoire Bergeron (L'Orée-des-Bois) Fabrice Kamion (Saint-François), Hanane Nasr (Saint-Martin), François Pilon (Laval-les-Îles), Andreanne Fiola (Sainte-Rose), Michel Trottier (Mairie), Liane Dufour (Sainte-Dorothée) Frédéric Bertrand (Marigot), Christine Mitton (Concorde-Bois-de-Boulogne), Pierre Anhian (Laval-des-Rapides) 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • Mettons les choses plus claires : Le chef du Parti Laval, Michel Trottier, est le Conseiller de Champfleury et non de Fabreville+Sainte Rose! Aussi, c'est grâce à M. Trottier ET ses deux acolytes que le Maire de Laval "frappe un mûr de ciment" chaque fois qu'il (M.Demers, le maire) veut faire des changements pour améliorer notre Ville de Laval, M. Trottier + son groupe NEGATIF ne font, TOUJOURS, que de mettre des battons dans les roues des nouveaux projets de M. le Maire Demers! Que ce trio de "bons à rien" change d'attitude AVANT de se auto-proclamer de Bon Parti! Que M. Trottier commence par se raser sa barbe pour qu'on puisse bien voir sa face!!!

    Manuel Reis - 2017-03-23 20:23
  • Ca inspire pas trop confiance... Parti Laval me font penser a la CAQ au provincial, un groupe de negatif qui n'apporte rien de nouveau.

    Patrice Bastien - 2017-03-25 06:16