Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 mars 2017 - 14:39

Difficultés d’accès pour les citoyens aux documents du schéma d’aménagement

Jean-Claude Gobé demande un délai supplémentaire et plus d’accessibilité !

Par Salle des nouvelles

Le chef de l’Opposition officielle à la Ville de Laval et chef d’Action Laval, Jean-Claude Gobé demande à l’administration Demers qu’elle augmente le temps alloué aux citoyens pour analyser et consulter la deuxième mouture du Schéma d’aménagement et qu’elle facilite l’accès aux divers documents qui y sont mentionnés. 

Le nouveau Schéma d’aménagement révisé est désormais à la veille de son adoption finale, la deuxième version ayant été dévoilée au public il y a moins d’un mois. La Ville de Laval, avant son adoption finale, met à la disposition des citoyens, des entreprises et des organismes une séance d’information et deux audiences de consultations publiques. Pour Jean-Claude Gobé, ces trois moments sont nettement insuffisants, compte tenu de la complexité du document en question et de la difficulté d’accès à certains documents mentionnés et annexes.

Accessibilité des documents : permettre aux citoyens de connaître tous les détails

Le principal problème avec les audiences à venir, selon Jean-Claude Gobé, est la difficulté d’accès à certains documents complets annexes ou mentionnés dans le schéma d’aménagement, bien qu’il soit indiqué que ces derniers sont accessibles à tous. « Je trouve navrant que pour leur analyse, des citoyens ou des organisations aient de la difficulté à accéder à certains documents qui leur seraient nécessaires : comment la Ville peut-elle adopter un Schéma si les documents qui y sont mentionnés ne sont pas tous aisément disponibles au public, sur le site internet par exemple ? », a déclaré le chef d’Action Laval, « nous même à l’Opposition officielle avons eu de la difficulté à en obtenir ».

À titre d’exemple, Jean-Claude Gobé déplore qu’un groupe d’expertise composé d’usagers dans la mobilité active n’ait pu avoir accès au Plan directeur du réseau cyclable : pourtant rapporté comme ayant été adopté par la Ville. Après vérifications, ce document n’existe qu’à l’interne et n’est pas disponible au public ; d’autres documents sont dans la même situation, décrits comme adoptés, mais toujours sous huis-clos, sous forme de projets ou de documents de travail internes à la Ville.


Le chef d’Action Laval supporte la demande du CRE de Laval

De plus, le chef d’Action Laval, Jean-Claude Gobé, supporte la demande du Directeur général du CRE de Laval, Guy Garand, demandant entre autres choses un délai supplémentaire de 21 jours entre la séance d’information et la date limite du dépôt des mémoires. « Avec ce délai supplémentaire, les citoyens et les groupes intéressés auront le temps de se pencher sur toute la documentation que la Ville doit délivrer au public », a-t-il indiqué, « ce délai est une pratique courante lors des audiences publiques au Gouvernement du Québec ».

En conclusion, Jean-Claude Gobé demande à Marc Demers d’accorder aux citoyens, aux entreprises et aux groupes intéressés le temps et les documents nécessaires pour une analyse détaillée de la dernière version du schéma d’aménagement en prévision des consultations publiques. « Nous en sommes au dernier stade avant l’adoption finale du Schéma, ce n’est pas le moment de précipiter son adoption à la veille d’un rendez-vous électoral important ! »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.