Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 mai 2017 - 11:16

Démarche de planification du développement culturel de la région de Laval

« Encore une consultation ! » - Jean-Claude Gobé

Par Salle des nouvelles

Le chef de l’Opposition officielle à la Ville de Laval et chef d’Action Laval, Jean-Claude Gobé, n’a pu s’empêcher de sursauter en prenant connaissance du lancement de la démarche de planification du développement culturel de la région de Laval : « Encore une consultation ! ».

« Encore une consultation ! Et pourquoi ? Pour confirmer des choix qui sont déjà faits ? », a déclaré Jean-Claude Gobé, indiquant qu’il est connu de tous que Marc Demers s’assurera que les ‘recommandations d’investissements’ à faire le soient dans des installations de grande taille, dans le centre-ville, plutôt que des équipements culturels de qualité dans les quartiers. « Marc Demers aime les grands projets centraux qui coûtent cher, c’est connu ! », a ajouté le chef de l’Opposition officielle.

Jean-Claude Gobé s’est dit ‘peu surpris‘ de cette nouvelle démarche de consultation : « le maire Demers est un expert pour appuyer l’industrie de la consultation, du placotage et du recensement de lieux communs. On ne compte plus les ‘rapports’ commandés par cette administration » ; « après trois ans et demi, ceux qui paient des taxes ou des loyers s’attendent à des vrais services locaux en retour. Il est venu le temps  d’agir ! », a-t-il conclu. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.