Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 mai 2017 - 10:37

Rapport financier 2016

Laval démontre à nouveau sa rigueur dans l’administration des finances publiques

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

La Ville de Laval rend public hier son rapport financier consolidé pour l’exercice financier terminé le 31 décembre 2016. La Ville affiche un surplus de 3,3 % de son budget d’opération.

« Une gestion serrée nous a permis d’atteindre notre cible de dépense en aménageant une réserve prudente appropriée. Comme il nous est interdit de faire un déficit, le maintien de léger surplus est nécessaire pour faire face aux imprévus », a déclaré le maire Demers. Des économies substantielles en frais de financement expliquent une grande partie du surplus enregistré.

« La récupération de sommes détournées dans le passé s’ajoute aussi aux revenus de la Ville et augmente notre surplus budgétaire. Nous continuerons cette année à déployer nos efforts pour faire valoir les droits des contribuables lavallois », a poursuivi M. Demers.       

Réalisation des dépenses en immobilisations
Parmi les faits saillants de ce rapport, notons que l’exercice témoigne d’une solide performance dans la réalisation des dépenses en immobilisation, qui atteignent 202,8 M$, en comparaison avec 99,6 M$ en 2015.

En 2016, un total de 83,1 M$ ont ainsi été investis dans des projets et 95,2 M$ sont allés dans des programmes, en plus de 24,5 M$ qui n’étaient pas prévus.

En bref

  • Le budget d’opération est de 810,5 M$
  • Le surplus d’exercice est de 3,3 %, soit 27,1 M$
  • La hausse de certains revenus et des dépenses moins élevées que prévu expliquent ce surplus, notamment : 
    • 8,5 M$ 
    • Récupération des sommes payées injustement à la suite de fraudes ou de manœuvres dolosives dans le cadre de contrats publics
    • 2,9 M$
    • Revenus d’intérêts
    • 1,4 M$ 
    • Vente de terrains
    • 8,5 M$ 
    • Économie au niveau des frais de financement


Des mécanismes de saine gestion
La Ville se dote depuis trois ans d’outils pour assurer une gestion rigoureuse des fonds publics. Elle a mis en place l’année dernière sa Politique de gestion contractuelle, qui se veut un pas de plus vers la transparence. Elle s’est également dotée d’un Cadre de gouvernance des projets et programmes d'envergure.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Qu'attend Laval pour signer sa déclaration alors que l'UMQ, Montréal, Longueil, Toronto, Winnipeg et 140 autres municipalités l'ont fait? www.bleuterre.ca/declarations
    L'influence des p'tis ami(e)s de Vaillancourt toujours à l'emploi de la ville?....

    Marc Chenier de Laval - 2017-05-06 09:32