Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 mai 2017 - 14:01 | Mis à jour : 14:04

Implantation de vignettes de stationnement sur rue à la place Renaud… si les résidents le souhaitent

Par Salle des nouvelles

Le conseiller municipal de Renaud et membre du Comité exécutif, M. Raynald Adams, invite les résidents de certaines rues du quartier Place Renaud à participer à la consultation Repensons Laval organisée par la Ville de Laval à propos de l’implantation de vignettes de stationnement sur rue dans leur quartier en répondant à l’invitation qu’ils ont reçu par la poste.

L’agrandissement du complexe de bureaux Place Laval a donné lieu à une augmentation du nombre de voitures stationnées en bordure des rues Renaud ouest (entre Vallières et Verreault), de Verceil, de Madère, de Verviers, de Java et Villeneuve. En réponse à cette situation, la Ville de Laval propose de réserver environ la moitié des espaces de stationnement sur rue pour les résidents de ces rues. Ces derniers sont donc consultés afin d’évaluer leur opinion sur ce projet.

Si la majorité des répondants à cette consultation y est favorable, un système de vignettes avec une nouvelle signalisation sera implanté sur les rues en question. Les résidents sont donc invités à prendre connaissance des détails du projet et à remplir le formulaire réponse disponible sur le site www.repensonslaval.ca/place-laval ou à poster le formulaire papier qu’ils auront reçu par la poste. Ils ont jusqu’au 20 mai prochain pour le faire. 

« Depuis au moins deux ans, les citoyens de la Place Renaud me parlent constamment des problèmes que la situation leur cause. Je les ai écoutés et j’ai agi, affirme M. Adams. La Ville les a entendus et a étudié toutes les options. Dans les circonstances, je crois que c’est la meilleure solution qu’elle leur propose. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.