Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
31 mai 2017 - 08:40 | Mis à jour : 08:44

Le Parti Laval - Équipe Michel Trottier annonce les couleurs d’un premier mandat

Par Salle des nouvelles

À moins de 6 mois des prochaines élections municipales, le candidat à la mairie du Parti Laval - Équipe Michel Trottier, Michel Trottier, a livré un discours préélectoral devant des centaines de citoyens et collaborateurs, lors de l’activité de financement du parti tenue au cabaret de l’Avenir, ce soir.

Le conseiller municipal de Fabreville et chef du parti de l’opposition reconnue s’est félicité de son équipe de candidats et a livré les éléments de sa vision pour la ville de Laval jusqu’en 2021.

Un premier mandat espéré
Le candidat à la mairie a réitéré sa vision progressiste du développement de Laval. Souhaitant offrir un premier mandat aux candidats de son parti politique, M. Trottier a par la suite dévoilé les 8 thèmes qui seront à la base du programme électoral. Le Parti Laval-Équipe Michel Trottier souhaite améliorer le caractère distinctif de Laval en osant des aménagements urbains qui embelliront la Ville, développer des infrastructures de proximité dans les quartiers afin de dynamiser le vivre-ensemble et les activités locales, augmenter l’offre de mobilité en modifiant les services du transport en commun et en favorisant de nouvelles alternatives, assurer un leadership régional et favoriser l’émergence de nouvelles entreprises sur le territoire lavallois en respectant les espaces naturels de l’île.

Gel de taxes
Sans dévoiler l’ensemble des engagements électoraux du Parti, M. Trottier a dénoncé de nouveau la gestion financière de la Ville par l’administration Demers. Le principal opposant du maire actuel a rappelé à l’audience que M. Demers a manqué à son engagement de limiter les augmentations de taxes au niveau de l’inflation en utilisant des indices du prix à la consommation trop élevés. Il a par la suite démontré que la surtaxation des Lavallois se conclue par des dizaines de millions de dollars encaissés annuellement par la Ville. Ces surplus budgétaires servent, entre autres, à financer des projets qui ne nécessitent ni consultations ni approbation citoyenne en raison d’un paiement en liquidités.

 « Il faut faire le constat qu’il est possible de faire mieux et offrir de meilleurs services à tous les Lavallois, sans augmenter les taxes. Nous nous engageons à geler le compte de taxes jusqu’en 2021, jusqu’à concurrence de 3% de l’IPC non pas pour des raisons électoralistes, mais bien parce que c’est la réponse naturelle aux augmentations inutiles des 3 dernières années. Les citoyens ont assez payé. Une saine gestion et un contrôle des dépenses permettront de pallier à cette baisse de revenus. » A annoncé M. Trottier.

Un parti en action
M. Trottier a par la suite rappelé les accomplissements de son parti à l’Hôtel de Ville accompli par lui-même et par les conseillers de Laval-des-Rapides et de Souvenir-Labelle, Pierre Anthian et Jean Coupal. Il a notamment fait mention de la réglementation permettant les jeux libres dans la rue, de la démocratisation de la subvention octroyée aux aînés grâce à M. Anthian, et de la proposition d’un comité sur l’octroi des contrats proposé par son collègue Jean Coupal. Encore dernièrement, nous avons défendu les citoyens du parc de Cluny.

« En un an, devant l’ensemble des conseillers du maire actuel, notre parti s’est illustré dans les prises de décisions du conseil. Les réalisations qui ont été adoptées cette année démontrent que notre vision pour Laval transcende la partisanerie. Nos compétences complémentaires contribuent à proposer des changements qui sont bénéfiques tant pour le bonheur de nos citoyens, l’économie et la gestion responsable de notre ville. Imaginez ce que nous pouvons accomplir en 4 ans. » S’est exprimé M. Trottier.

Voir loin, agir localement
Au cours de son éventuel mandat, le Parti Laval-Équipe Michel Trottier souhaite intervenir fortement afin de faire de Laval une ville plus « belle » et les quartiers plus « conviviaux». Le Parti souhaite améliorer la participation citoyenne au processus démocratique, moderniser les techniques d’information aux citoyens, protéger et bonifier les espaces publics et les espaces verts et les berges et multiplier la présence d’art public.

« Laval a eu une époque sombre et elle fait partie de notre histoire et il faut vivre avec. Aujourd’hui, c’est le moment d’agir, de se projeter dans l’avenir et de construire ensemble la ville dont on rêve. D’abord parce que oui, c’est important de rêver. Et surtout, parce que c’est possible. Il ne faut pas juste tourner la page, il faut changer de livre et il faut écrire un nouveau chapitre.» A lancé le candidat à la mairie à son audience.

Laval, embellie
L’équipe du Parti Laval-Équipe Michel Trottier a souligné l’importance de reconnaître le caractère hétéroclite d’une bonne partie du territoire lavallois. En faisant ce constat, le chef du Parti a exprimé l’importance d’avoir une vision créative des aménagements publics et urbains de Laval.

« Innover, colorer, verdir notre ville sont des interventions nécessaires qui agissent sur la fierté locale et le bonheur des citoyens. On a plein de choses à proposer aux Lavallois. On espère qu’ils sont prêts. » A conclu M. Trottier.

Michel Trottier a laissé sous-entendre que la campagne électorale qui sera menée par son Parti ne sera pas conventionnelle.

« On souhaite que la Ville de Laval soit moderne, conviviale, et accessible. Je peux vous garantir que notre campagne saura le refléter. » Commente M. Trottier.

Des candidats ancrés dans leur milieu de vie
Devant une audience de plusieurs centaines de personnes, le président de la communauté jeunesse du Parti, Louis-Philippe Beaulac, a présenté les 16 candidats qui se présenteront dans autant de districts électoraux en vue des prochaines élections municipales. Fabrice Kamion (Saint-François), Sylvie Richer (Saint-Vincent-de-Paul), Christine Mitton (Val-desArbres), Frédérick Bertrand (Marigot), Gilles Boudreau (Vimont), Fabio Interdonato (SaintBruno), Michel Cantin (Auteuil), Pierre Anthian (Laval-des-Rapides), Jean Coupal (Souvenir-Labelle), Hanane Nasr (Saint-Martin), Liane Dufour (Sainte-Dorothée), François Pilon (Laval-les- Îles), Grégoire Bergeron (L’Orée-des-Bois), Nancy Cabana (Marc-Aurèle-Fortin), Claude Larochelle (Fabreville) et Andréanne Fiola (Sainte-Rose), sont montés tour à tour sur scène avant d’accueillir le candidat à la mairie et le chef du Parti, Michel Trottier.

D’ici la fin de l’été, le Parti Laval annoncera les candidats sélectionnés qui représenteront les 5 districts restants, soit Duvernay-Pont-Viau, Concorde-Bois-de-Boulogne, Renaud, l’Abord-à- Plouffe et Chomedey.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.