Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 juin 2017 - 11:09

Condo de 900 000$ en Floride appartenant à l’épouse de Gilles Vaillancourt

« Les citoyens de Laval ont été volés et justice n’a pas été rendue ! », Jean-Claude Gobé

Par Salle des nouvelles

Le chef de l’Opposition officielle et chef d’Action Laval, Jean-Claude Gobé, se dit scandalisé d’apprendre l’existence d’un condo en Floride, évalué à 900 000 $, enregistré au nom de l’épouse de Gilles Vaillancourt, Francine Dupuis, et ayant été acquis dans des circonstances nébuleuses, pour 160 000 $ en argent comptant.

Dans un article rédigé par Andrew Mcintosh paru dans le HuffPost Québec, « La femme de Gilles Vaillancourt possède encore un condo évalué à 900 000 $ en Floride », il est fait mention que Francine Dupuis-Vaillancourt, l’épouse de Gilles Vaillancourt, est toujours propriétaire d’un condo en Floride, évalué à 900 000 $, qu’elle aurait acquis auprès d’une société écran en 2006 pour la somme de 160 000 $ comptant, bien en dessous de sa valeur.

Un actif de grande valeur pour tous les Lavallois
« Ce condo de 900 000 $ représente un actif important pour tous les Lavallois floués par les manœuvres frauduleuses de Gilles Vaillancourt », a déclaré Jean-Claude Gobé, « Marc Demers s’est vanté de l’avoir envoyé en prison et d’être allé chercher le ‘maximum’ d’argent avec son entente, rien n’est plus faux, cela me scandalise. Son entente protège tous les biens enregistrés au nom de son épouse ». 

Nouveau condo acquis par Francine Dupuis-Vaillancourt
En plus de ce condo en Floride, Jean-Claude Gobé rappelle l’achat, encore une fois en argent comptant, d’un nouveau condo par l’épouse de Gilles Vaillancourt à Laval au mois d’avril dernier, tel que rapporté par Vincent Larin, dans le Journal de Montréal, le 28 avril 2017. « Quand on se rappelle de la cousine de Gilles Vaillancourt qui a tenté de ‘flusher’ une liasse de billets dans les toilettes, je me pose cette question : Quels autres biens ont-ils été achetés par les proches de Gilles Vaillancourt en argent comptant, avant son arrestation et même depuis les derniers mois ? ».

Pour Jean-Claude Gobé, la réponse est simple : « Les citoyens de Laval ont été volés et justice n’a pas été rendue, Marc Demers a fait une entente bonbon, tel que je l’ai dénoncé au mois de novembre dernier. Gilles Vaillancourt va sortir de prison dans quelques mois pour reprendre sa vie confortable. Quelles autres mauvaises surprises allons-nous avoir suite à cette mauvaise entente du maire Demers ? En raison de ces éléments nouveaux, je demande à Marc Demers de rouvrir l’entente pour que justice soit rendue et que toutes les sommes volées aux citoyens soient récupérées, y compris celles réparties par Gilles Vaillancourt entre de tierces parties », a-t-il conclu.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.