Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 juin 2017 - 14:16

La campagne d’Action Laval est lancée

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

C’est à l’occasion d’un cocktail de financement, devant près de 400 personnes, que le chef de l’Opposition officielle, chef d’Action Laval et candidat à la mairie de Laval Jean-Claude Gobé a lancé sa campagne vers l’hôtel de ville lavallois. « Face à une administration Demers sans saveur et sans vision, qui n’a pas su se démarquer, pour nous, pour Action Laval, ce sont les citoyens d’abord ! », s’est exclamé M. Gobé.

« Notre première priorité est de de privilégier les dépenses essentielles, pour les services de proximité aux citoyens. Amis lavallois, vous verrez apparaître des parcs, des trottoirs, des pistes cyclables, des artères commerciales revitalisées avec des lieux de rencontre dans les milieux de vie des citoyens, des espaces verts, pas des îlots de chaleur, ainsi que du transport en commun mieux adapté à vos besoins », a expliqué M. Gobé.

« Pour ce faire, nous allons commencer par réévaluer les finances publiques, réduire les dépenses non-essentielles et geler les taxes ! Il y a une énorme différence entre les préoccupations de l'administration en place et celles des citoyens. Tout pour le centre-ville avec des projets mal pensés, mal ficelés, mal planifiés, rien pour les quartiers, de la bureaucratisation à l'extrême et des hausses de taxes considérables, des gens de communication pour s’inventer un pseudo-bilan, des services de proximité mal rendus et des consultations sans fin; autant de raison de changer d’équipe », a insisté M. Gobé. 

Faisant un retour sur les quatre dernières années, M. Gobé a mis l’emphase sur le fait qu’il avait traversé l’Île Jésus dans toutes les directions et y avait rencontré des gens de toutes les communautés et de tous les âges. « Nous avons fini bon deuxième à la dernière élection et avons formé l’Opposition officielle. Nous avons investi près de quatre ans dans une opposition constructive, à créer des liens et à faire des additions. On n’est pas juste des gens motivés par les relations publiques et les médias sociaux, mais plutôt par la quête de vrais solutions constructives aux vrais problèmes de nos concitoyens. » 

M. Gobé dit comprendre mieux que jamais les aspirations et les déceptions des Lavallois face à l’administration Demers. « Nous avons constaté les problèmes trop souvent ignorés ou amplifiés par l’administration Demers. » 

Nouvelles candidatures
Trois candidatures se sont ajoutées à l’équipe qui briguera les suffrages en portant les couleurs d’Action Laval : Stefano Bramos, dans le district Saint-Martin, Antoine Menassa, dans le district Renaud, et Lissette Martel, dans le district de Marigot. 

Stefano Bramos est conseiller en financement gouvernemental. Il est bachelier en sciences politique à l’Université Concordia. Celui-ci veut encourager la participation des citoyens et surtout des jeunes à la vie politique lavalloise. De plus, il a un esprit entrepreneurial, ayant travaillé pour beaucoup d'entreprises en démarrage.

Antoine Menassa est propriétaire et gestionnaire de JAC CONSTRUCTIONS ET RÉNOVATIONS INC. Il s’implique dans sa communauté, soutenant activement des collectes de sang et divers projets culturels et sociaux. Antoine rêve d’une municipalité intègre, transparente et qui reflète les attentes des Lavallois.

Lissette Martel est détentrice d’une maîtrise en relations internationales. Son désir de se dévouer au bien-être de la société l’a poussé à entreprendre une impressionnante carrière dans les domaines de l’organisation communautaire et de l’enseignement, partout dans le monde. Très intéressée par la diversité culturelle, Lissette parle cinq langues (français, anglais, espagnol, italien et mandarin). De plus, elle s’est distinguée comme attachée politique au sein de plusieurs cabinets politiques. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • ..." Pour ce faire, nous allons commencer par réévaluer les finances publiques, réduire les dépenses non-essentielles et geler les taxes"
    Des détails svp. Facile à dire mais donnez-nous des exemples de dépenses non-essentielles dans les finances publiques.
    C'est assez les promesses généralistes qui ne font que créer de faux espoirs.

    ProDemers - 2017-06-18 06:55