Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 septembre 2017 - 10:37

Le démantèlement des immeubles abandonnés prévu cet automne

Transformation du secteur de la station de la Concorde

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval poursuit ses activités pour la mise en valeur du secteur de la station intermodale de la Concorde, un projet qui s’inscrit dans la vision stratégique Urbaine de nature. À la fin septembre, les travaux de démantèlement des immeubles acquis par la Ville débuteront. « Les citoyens attendaient avec impatience  un geste concret vers la renaissance du quartier et ce jour est arrivé. La Ville est proactive dans le développement de son territoire tout en suivant la mouvance actuelle en matière de développement urbain durable », indique le maire de Laval, Marc Demers. L’approche de démantèlement vise à récupérer un maximum de matériaux, ceci dans une perspective de développer des quartiers durables.
 
Autres travaux pour les déplacements actifs et l’ajout de parcs
Des travaux seront aussi entrepris dans le but de reconstruire la rue François-Souillard. S’en suivront des travaux de même nature sur la rue Léo-Lacombe en direction de la station de métro au cours de l’été 2018. Ces nouveaux aménagements faciliteront la cohabitation entre les piétons, les cyclistes et les automobilistes. Les marcheurs pourront désormais profiter des trottoirs isolés de la rue par des massifs végétaux servant également à la gestion des eaux pluviales. Les cyclistes ne seront pas en reste grâce à l’aménagement de bandes cyclables.
 
De plus, les travaux de conception du réseau des parcs du secteur sont amorcés. Ce réseau de près de deux hectares sera propice au verdissement important, à la socialisation et à la détente. Les citoyens, qui ont déjà été consultés pour ce projet, le seront à nouveau d’ici la fin de l’année.
 
Un milieu de vie pour se restaurer, se reposer et se divertir
Lors d’un événement tenu à la station intermodale en mai dernier, la Ville de Laval dévoilait les aménagements qui seront réalisés dans le secteur. Les participants ont été nombreux à prendre part à une marche exploratoire du quartier. Ils ont aussi fait connaître leurs préférences en matière d’aménagement urbain. « Nous sommes choyés que les citoyens soient venus en si grand nombre s’exprimer sur ce qu’ils imaginent comme milieu de vie agréable. L’aménagement du quartier sera inspiré de leurs préférences de façon à créer des espaces attrayants et conviviaux qu’ils pourront fréquenter au quotidien », souligne Daniel Hébert, conseiller municipal du district de Marigot.
 
Parmi les choix qui étaient présentés dans des cahiers d’idées, voici les plus populaires soulevés par les participants :

  • La section « se restaurer » : Les participants ont mentionné l’importance d’avoir un lieu où acheter des produits frais et locaux sur le chemin entre le travail et la maison. À ce sujet, la Ville de Laval étudie les possibilités en collaboration avec les marchands locaux.
  • La section « se reposer » : L’ajout de bancs ainsi que le sentier urbain et les tables de pique-nique figurent parmi leurs préférences. Les usages permettant la promenade et la rencontre sont aussi appréciés.
  • La section « se divertir » : Les propositions de bacs à planter, d’aménagements sportifs de plein air, des fontaines ainsi qu’une bibliothèque collective ont été bien reçues.

 
Investir dans l’avenir
Au cours des prochaines années, le secteur de la Concorde sera aménagé dans une approche de développement novatrice qui favorise le transport actif et collectif. D’ici la fin 2017, la Ville aura investi près de 15 M$ pour l’acquisition et la déconstruction de bâtiments ainsi que pour l’amorce des travaux de rues.
 
Les résultats complets des activités citoyennes ainsi qu’une vidéo de l’événement tenu en mai 2017 sont disponibles au : https://www.laval.ca/Pages/Fr/Citoyens/secteur-station-concorde.aspx

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.