Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 octobre 2017 - 11:42 | Mis à jour : 11:45

Marc Demers cache six tours dans son sac

Jean-Claude Gobé : « Peut-être vous réveillerez-vous avec une tour dans votre cour ? »

Par Salle des nouvelles

Le chef d’Action Laval et candidat à la mairie, Jean-Claude Gobé, exige un moratoire immédiat à l’octroi de permis de construction de nouvelles tours dépassant les 15 étages maximaux prévus au schéma d’aménagement. « Il faut agir immédiatement et sans délais. Une grave polémique s’annonce prochainement si ces tours sont construites. Marc Demers doit faire respecter ses propres règles et bloquer ces projets ! », a déclaré Jean-Claude Gobé.

C’est dans un dossier d’enquête, que nous avons appris que six nouvelles tours pourraient excéder la hauteur maximale de 15 étages, à l’instar de la tour Équinoxe 26 étages au bord de l’eau sur Lévesque Ouest, cela malgré le règlement intérimaire balisant la hauteur ainsi que le nouveau schéma d’aménagement. 

« Peut-être vous réveillerez-vous avec une tour dans votre cour », Jean-Claude Gobé
Pour Jean-Claude Gobé, cette nouvelle arrive à un moment particulier, soit, durant la campagne électorale : « il me semble très clair que Marc Demers n’avait pas l’intention que cette information soit rendue publique avant les élections ». De plus, il est aujourd’hui impossible de connaitre l’emplacement précis de ces tours, « Peut-être seront-elles construites derrière votre bungalow? Nous n’en savons pas plus et le maire refuse de dévoiler l’information, seulement qu’il y en a six et qu’elles pourraient dépasser les 15 étages maximaux prévus au plan d’aménagement », ajoute-t-il.

Marc Demers a d’ailleurs indiqué en avril 2016 qu’il s’engageait à mettre fin aux hautes tours à Laval dans les quartiers résidentiels, citation de Marc Demers, reprise par le Journal de Montréal  : « Les édifices de 15 étages en plein milieu d’un secteur résidentiel, il n’y en aura plus avec le schéma d’aménagement. On ne pourra pas faire disparaître ceux qui existent, mais il n’y en aura pas d’autres qui vont pousser », Marc Demers, maire de Laval.

« Ce n’est pas sérieux », s’exclame Jean-Claude Gobé, « il ne respecte ni ses engagements, ni ses propres règlements », indique-t-il.

Pour la candidate d’Action Laval dans le district de Souvenir-Labelle, Mme Viviane Monette, elle-même connue pour s’être battue contre la construction de la tour de 26 étages sur le Boulevard Lévesque-Ouest : « je peux parier que ces tours seront construites sur le bord de l’eau ou en plein quartier résidentiel. Le maire et son équipe savent que si ça s’apprend maintenant, les citoyens seront les premiers à exprimer leur mécontentement lors du vote du 5 novembre ».

En conclusion, Jean-Claude Gobé réitère son exigence : la Ville de Laval et Marc Demers doivent faire respecter le schéma d’aménagement et exiger l’annulation de l’émission de permis qui ne le respectent pas : être maire, vous n’auriez même pas à me le demander, je le ferais.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.