Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 octobre 2017 - 13:37

ARTM : la pression exercée par Jean-Claude Gobé a porté fruit

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 2

Après quatre ans d’inaction et de lettres à la poste, voilà que Marc Demers sort de son hibernation en pleine campagne électorale pour tenter d’agir sur le dossier de l’ARTM. « Il s’est contenté d’envoyer des lettres pendant quatre ans sans jamais avoir établi de rapport de force avec l’ARTM. C’est trop peu et trop tard. Ce laxisme va coûter 25 millions de dollars aux Lavallois », a déclaré le chef d’Action et candidat à la mairie, Jean-Claude Gobé.

Des questions lors de conseils municipaux
Lors de précédents conseils municipaux, Jean-Claude Gobé a souligné à plusieurs reprises le manque d’influence de Marc Demers vis-à-vis les autres paliers décisionnels. « Qu’il s’agisse du fédéral, du provincial, ou du régional, Marc Demers n’a pas été en mesure d’aller chercher la juste part des Lavallois dans les projets porteurs. Il n’est même pas invité autour de la table lors des discussions qui touchent Laval ».

Rappelons Jean-Claude Gobé a questionné Marc Demers à plusieurs reprises sur le nouveau cadre financier de l’ARTM, caractérisé par un manque à gagner de 25 millions que les payeurs de taxes de Laval auront à assumer : « J’ai l’impression qu’il s’est fait avoir, je l’ai pourtant porté à son attention à de multiples reprises. Il se réveille maintenant, alors que les décisions sont déjà prises ». 

Le maire en dehors de toutes les négociations
Dans l’ensemble des dossiers régionaux importants, Marc Demers n’a pas été en mesure de se présenter comme le défenseur des Lavallois, il a été effacé et absent lors des discussions qui avaient un impact sur Laval. Pour Jean-Claude Gobé, Il ne jouit pas de l’influence nécessaire pour défendre nos intérêts : « J’ai une bonne idée de ses aptitudes en négociation lorsque je constate son incapacité à s’entendre avec les cols bleus de la ville ».

Laval a besoin d’un maire influent
De grands projets s’en viennent à Laval, des enveloppes imposantes pour les infrastructures municipales sont en train d’être distribuées par les autres paliers de gouvernement. Laval a besoin d’un maire expérimenté et influent qui saura aller chercher la juste part des Lavallois dans les grands projets à venir. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • Effectivement, il n'est même pas capable de s'entendre avec ses employés imaginez avec 2 gouvernements. En plus, il n'a pas respecté sa parole de la régler.

    Laurie - 2017-10-12 20:26
  • bonne réalisation à votre canditature

    titite - 2017-10-13 06:15