Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 octobre 2017 - 10:41 | Mis à jour : 10:43

27 millions de surplus pour la ville de Laval en 2017 : Marc Demers enrichit la ville à vos dépends

Par Salle des nouvelles

Jean-Claude Gobé dénonce l’insoutenable pression financière exercée par Marc Demers sur les Lavallois. « Marc Demers engrange des surplus, mais omet de dire que ces surplus sont créés à partir des augmentations de taxes des dernières années. Pour se réjouir d’aller piger dans les poches des Lavallois de cette façon, il faut être soit culoté, soit imprudent ».

Une hausse de taxe de 6,5 % au cours de son mandat
Le fardeau fiscal des payeurs de taxes Lavallois devient de plus en plus lourd à porter, le tout pour garnir un surplus qui jusqu’à présent, ne sert qu’à améliorer la cote de crédit de la ville de Laval. « C’est facile de se féliciter d’un bon score de crédit, lorsqu’on a qu’à piger dans l’argent des Lavallois pour le faire monter. C’est exagéré et inconséquent avec la capacité de payer des gens qui habitent à Laval ». 

Jean-Claude Gobé mettra fin à l’exagération : baisse de taxes de 3,0% la première année
« Je m’engage à agir de façon équilibrée et responsable avec le compte de taxes des Lavallois. Il ne faut pas exagérer, sans mettre en danger les services de proximité dont les citoyens sont si fiers. Pour cette raison, je m’engage à baisser le compte de taxes des contribuables Lavallois de 3,0% », explique M. Gobé. 

« Je préconise une approche responsable et respectueuse des effort financiers des payeurs de taxes. Aussitôt en poste, j’opérerai une révision de l’ensemble des programmes municipaux, dans l’objectif avoué de financer un gel de taxes durant l’entièreté de mon mandat, mais pas avant d’avoir effectué la révision », ajoute Jean-Claude Gobé.

Laval a besoin d’un maire
Jean-Claude Gobé est le seul candidat d’expérience avec une équipe forte et unie pour remplacer l’administration de transition de Marc Demers. Le 5 novembre prochain, nous remettrons ensemble Laval sur la carte !

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.