Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 mars 2018 - 08:19

Deux nouvelles représentantes de Laval à l’UMQ

Par Salle des nouvelles

Les conseillères municipales Aline Dib (Saint-Martin) et Isabella Tassoni (Laval-des-Rapides) s’ajoutent aux élus de Laval représentant la Ville au sein de l’Union des municipalités du Québec (UMQ). Elles siégeront respectivement à la Commission de la culture, des loisirs et de la vie communautaire et à la Commission femmes et gouvernance.

« Je suis très heureux de constater que les compétences respectives de mesdames Dib et Tassoni sont reconnues au sein de l’UMQ. Elles feront assurément un travail impeccable en positionnant Laval et ses grands projets au sein de l’échiquier des grandes villes du Québec. Nos réalisations pourront certainement inspirer les façons de faire ailleurs que chez nous et Laval profitera des échanges pour bonifier son expertise », a déclaré le maire de Laval, Marc Demers.

Aline Dib et Isabella Tassoni ont parlé d’une même voix en soulignant qu’elles étaient honorées par le mandat qui leur a été confié : « Nous nous ferons entendre avec dynamisme et dévouement, et ce, dans les meilleurs intérêts de toutes les citoyennes et de tous les citoyens des villes du Québec en nous appuyant sur les expériences et réussites lavalloises. »

Laval au sein de l’UMQ
Rappelons que Laval est bien représentée au sein de l’UMQ. Le maire, Marc Demers, est membre du conseil d’administration, il siège à titre de vice-président au Caucus des municipalités de la métropole et il est membre, comme Aline Dib, du Caucus des grandes villes. Le maire Demers fait également partie de la Commission des villes intelligentes aux côtés de Stéphane Boyer. Le conseiller municipal de Duvernay–Pont-Viau siège aussi à la Commission de la formation et représente Laval à la Commission des jeunes élus et élues aux côtés, entre autres, de Sandra Desmeules (Concorde–Bois-de-Boulogne). Madame Desmeules est également membre de la Commission des assises annuelles.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.