Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
19 avril 2018 - 12:19 | Mis à jour : 14:23

Michel Trottier salue l’annonce de la Politique de mobilité durable

Le chef de l’opposition officielle, Michel Trottier, se réjouit de la Politique de mobilité durable (PMD) déposée hier par le gouvernement du Québec qui prévoit notamment l’accès minimal à 4 services de mobilité auprès de 70% de la population, et la diminution de 20% des déplacements en auto solo, des dépenses de ménages allouées au transport et du temps de déplacement entre le domicile et le travail.

M. Trottier atteste que ce plan d’action global transformera les habitudes de mobilité des citoyens et donne les moyens aux municipalités de développer des projets structurants pour la mobilité.

« Transformer la façon de se déplacer à Laval pour diminuer notre empreinte écologique et la congestion routière a toujours été une cible prioritaire de notre parti. Cette politique nous en donne les moyens et renforce le discours actuel sur l’importance de fournir des alternatives efficaces à l’auto solo aux citoyens », affirme Michel Trottier.

Laval, une région stratégique

Le chef de l’Opposition officielle ajoute que la Ville de Laval, comme 3e municipalité en importance démographique du Québec, doit s’inscrire comme un allié de premier plan dans l’atteinte des dix cibles identifiées par la PMD d’ici 2030.

« La densité de Laval et sa position géographique nous permet de contribuer au succès des objectifs du gouvernement. Avec l’arrivée du REM à Laval, nous avons l’occasion de développer un circuit d’autobus express reliant l’est et l’ouest de Laval et faciliter le choix du transport collectif. Nous devons élaborer des stratégies de ce type pour consolider notre collaboration avec le gouvernement provincial et notre participation dans ce projet de société », Clame Michel Trottier

Une vision commune

M. Trottier a rappelé que ce plan qui vise à « révolutionner les habitudes de déplacement » s’inscrit tout à fait dans les défis lavallois et les valeurs défendues par sa formation politique; qui avait notamment fait campagne avec la volonté de rendre l’autobus gratuit pour les étudiants.

« La mobilité ne devrait jamais s’inscrire dans une logique de rentabilité à court terme. Les idées que nous prônons, l’autobus gratuit pour les étudiants, un réseau d’autobus de nuit, ou un réseau cyclable relié s’inscrivent dans une vision à long terme de la façon de se déplacer à Laval. C’est cette vision, celle de la santé et de l’innovation, qui devrait guider nos actions futures, à l’instar de celles du gouvernement », conclut Michel Trottier.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.