Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 mai 2018 - 09:00

Ville de Laval

Le conseil exécutif en bref

Par Sabrina Gregoire

Les membres du comité exécutif souhaitent informer la population de certaines décisions prises lors de la séance publique tenue le 2 mai 2018.

La Ville fera l’acquisition d’un lot d'une superficie de 766,4 mètres carrés pour 41 000 $ à des fins de conservation. Le terrain est situé au nord du boulevard des Oiseaux, à l'intérieur d'une zone d'aménagement particulière (ZAEP) du bois de l'Équerre, dans un secteur d'intérêt élevé. Mentionnons que l’administration municipale a obtenu la collaboration de l'organisme Nature Action Québec (NAQ) pour effectuer cette acquisition.

Cette collaboration est rendue possible grâce à une aide financière obtenue par NAQ dans le cadre d'un programme fédéral visant la protection de l’habitat d’espèces floristiques et fauniques à statut précaire au Canada inscrites à la liste des espèces en péril.

Acquisitions à des fins de conservation au bois d’Auteuil

Deux lots totalisant 929 mètres carrés seront acquis pour 11 600 $ à des fins de conservation. Les terrains sont situés à l'intérieur d'une ZAEP du bois d'Auteuil, dans un secteur d'intérêt très élevé.

Regroupement d’achat avec l’UMQ pour le sel de déglaçage

 Tel qu’autorisé par les membres du comité exécutif, la Ville de Laval participera à l'appel d'offres de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) pour la fourniture et le transport de chlorure de sodium en vrac (sel de déglaçage) pour la saison hivernale 2018-2019. Rappelons que le marché des fournisseurs dans ce domaine est restreint et qu’en regroupant leurs besoins, les municipalités profiteront des avantages du regroupement d'achat. De plus, le processus d'appel d'offres sera facilité puisque géré par l'UMQ.

Demande de subvention pour la restauration de la maison André-Benjamin-Papineau

La maison André-Benjamin-Papineau, construite en 1820 et classée immeuble patrimonial par le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ), a dû être fermée au public en 2014 en raison de la présence de moisissure dans les murs. Cette maison fait partie d'un ensemble de bâtiment appelé Complexe André-Benjamin-Papineau comprenant le théâtre la Grangerit et le Café de la Grange.

Un carnet de santé précisant toutes les recommandations d'entretien, de rénovation et de restauration nécessaires pour l'ensemble de ces bâtiments a été réalisé en 2016. Certains éléments de la restauration de la maison sont admissibles à une subvention dans le cadre du Programme d'aide aux immobilisations (bien meuble et immeuble) du MCCQ. Les membres du comité exécutif ont ainsi autorisé une demande de financement de 400 000 $, équivalant à 50 % des coûts totaux admissibles du projet de restauration de la maison André-Benjamin-Papineau, dans le cadre de ce programme.

Rappelons que la maison, construite dans un contexte rural, a été déménagée de l'emprise de l'autoroute 13 et restaurée en 1975.


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.