Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 mai 2018 - 09:46 | Mis à jour : 10:19

1,6 M$ pour la Coop des propriétaires de taxi de Laval

Par Salle des nouvelles

La ministre responsable de la région de Laval, Mme Francine Charbonneau, était de passage dans sa circonscription, le 22 mai dernier, afin d'annoncer une aide financière de 1,6 million de dollars, à la Coop des propriétaires de taxi de Laval. Mme Charbonneau en a fait l'annonce au nom du ministre des Transports, de la Mobilité durable, et de l'Électrification des transports,  M. André Fortin, et de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon.

L'aide financière accordée par le gouvernement du Québec permettra à la Coop des propriétaires de taxi de Laval de remplacer 28 véhicules de son parc par différents types de voitures électriques et pour les évaluer en conditions réelles d'utilisation. Le projet prévoit également le déploiement d'une infrastructure de recherche réservée aux véhicules de taxi composée de bornes de recharge lente (240 V) et de borne de recharge rapide (440 V).

« Ce projet permettra d’élargir l’offre de transport électrique sur l’ensemble du territoire de Laval. Il s’agit d’un grand pas en avant pour améliorer la qualité de vie des citoyens lavallois. Je suis également très fière que Laval soit aux premières loges pour accueillir un projet de cette envergure. Ainsi, notre région s’inscrit dans les principes de développement durable et de la lutte contre les changements climatiques », a tenu à souligner la ministre responsable de la région de Laval.

Cette aide est octroyée dans le cadre du Programme de soutien à la réalisation de projets de démonstration de taxis électriques, un programme financé par le Fonds vert qui a pris fin le 31 mars 2018. Le coût total du projet est évalué à 3 414 390 $. Les propriétaires de taxi membres de la Coop vont acquérir les véhicules électriques et contribuer ainsi au projet pour un montant de 1 170 000 $. La Ville de Laval assumera 50 % du coût de l’infrastructure de recharge jusqu’à un maximum de 300 000 $. Une contribution de 344 390 $ de la Coop complétera le financement du projet.

« À l’instar du gouvernement, la Ville de Laval partage le souhait de voir sur les routes davantage de véhicules électriques, dont les taxis. Pour cette raison, elle compte accorder une subvention de 112 000 $ à Coop Taxi pour l’aider à acquérir ses 28 véhicules électriques (4 000 $/véhicule). Cette subvention sera octroyée à partir de la réserve du programme de compensation des gaz à effet de serre, dont les fonds proviennent d’une tarification spécifique imposée aux promoteurs », d'ajouter M. Marc Demers, maire de Laval.

À propos du projet de la Coop des propriétaires de taxi de Laval

Le projet présenté par la Coop se réalisera en deux étapes, soit une phase d’analyse, de conception et d’implantation de l’infrastructure de recharge (janvier à octobre 2018) et une phase d’évaluation des véhicules en conditions réelles d’utilisation (octobre 2018 à novembre 2021). Les voitures seront équipées d’un système de collecte de données, et l’évaluation portera sur la performance des véhicules et de l’infrastructure de recharge, leur rentabilité financière, de même que sur la satisfaction de la clientèle et des chauffeurs.
 
La Coop souhaite atteindre les objectifs suivants :

  • consolider son expertise sur la motorisation électrique;
  • contribuer à accélérer l’intégration de l’innovation dans les services de transport par taxi;
  • sensibiliser les propriétaires de taxi et sécuriser les utilisateurs avec un service réglementé et professionnel;
  • mesurer la rentabilité financière des véhicules à essence, comparativement à celle des véhicules hybrides (14 % du parc) et électriques (26 % du parc);
  • rassembler des partenaires lavallois, tant privés que publics, qui participeront au financement et à la réalisation du projet;
  • sensibiliser et éduquer la clientèle à ces nouvelles technologies.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.