Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 mai 2018 - 08:00

Le maire de Laval revient sur les propos de François Legault

Le maire de Laval, Marc Demers a tenu à faire le point sur l’imbroglio survenu à la suite de la diffusion de la lettre des maires répliquant à la volonté du chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, de revoir la gouvernance de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

« Je n’ai jamais vu la version finale de cette lettre pas plus que je ne l’ai signée. C’est une signature électronique et cela résulte d’un imbroglio », a déclaré le maire de Laval au sortir de la réunion de la CMM. Il a par la suite ajouté : « la proposition de revoir la gouvernance de la CMM est une idée avancée par quelqu’un qui aspire à devenir le prochain premier ministre du Québec. Avant de la rejeter du revers de la main, il faudrait peut-être en voir le détail pour en discuter au mérite ».

Marc Demers croit qu’on ne devrait pas dénoncer trop rapidement une proposition qui, somme toute, a pour objectif de moderniser la gouvernance de la CMM. Précisant sa pensée, le maire Demers a soutenu que « le contenu de cette lettre est interprété sur la place publique comme un mécontentement des maires à l’endroit de la déclaration de François Legault. L’idée qu’on puisse discuter de la gouvernance de la CMM ne me met nullement mal à l’aise », a t-il conclu.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.