Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 juin 2018 - 14:01 | Mis à jour : 18:14

Les candidats de la CAQ de Laval présents au congrès national 2018 à Lévis

La CAQ veut redonner confiance et dit incarner le changement

Par Salle des nouvelles

De retour du congrès national de la Coalition Avenir Québec qui avait lieu à Lévis sous le thème Redonner la confiance, le candidat dans Sainte-Rose et porte-parole de Laval, Christopher Skeete, souligne que l’équipe du changement est déterminée à faire plus et mieux pour tous les Québécois et Québécoises.

Le candidat de Sainte-Rose était accompagné de plusieurs dizaines de militants et militantes de Laval ainsi que des autres candidats et candidates de la CAQ de Laval, soient Alice Khalil (Chomedey), Adriana Dudas (Fabre) et Mauro Barone (Mille-Îles). Fait à noter, plus de mille congressistes étaient présents à l’événement qui s’est déroulé la fin de semaine dernière à Lévis. M. Skeete tenait d’ailleurs à remercier les nombreux militants et militantes de Laval qui se sont déplacés pour l’événement.

C’est sous les thèmes de l’intégrité et l’efficacité que les nombreux congressistes ont débattu et adopté plusieurs résolutions dont certaines se retrouveront dans la plateforme électorale qui sera présentée aux électeurs en vue du scrutin du 1er octobre prochain.

Dans un discours éloquent et rassembleur, François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec a mentionné vouloir faire plus, faire mieux pour le Québec et il a laissé entendre qu’une carte de membre de la CAQ ne sera pas une garantie pour obtenir une job si elle prend le pouvoir ; seule la compétence primera.

C’était le dernier événement partisan majeur avant la campagne électorale pour les militants et militantes de la CAQ. « La bataille est loin d’être gagnée et on ne tient rien pour acquis », a martelé M. Skeete.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.