Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 juin 2018 - 14:22 | Mis à jour : 15:13

Jean-François Lisée rencontre les militants de Laval

Le chef du Parti Québécois Jean-François Lisée affirme que sa formation politique est la seule à offrir un changement acceptable aux Québécoises et aux Québécois lors du scrutin du 1er octobre prochain.

En compagnie des candidates Odette Lavigne (Fabre) et Sylvie Moreau (Vimont) le chef du PQ est venu encourager quelque cent-cinquante militants à faire valoir en quoi sa formation est la seule alternative crédible pour remplacer les libéraux usés par quinze ans de pouvoir.

Monsieur Lisée a été présenté par la candidate Sylvie Moreau qui a tenu à saluer son chef comme le prochain premier ministre du Québec. Odette Lavigne a évoqué pour sa part combien les militantes et les militants de Laval sont bien mobilisés en prévision des prochaines élections.

Monsieur Lisée a exposé les raisons pour lesquelles sa formation politique est la plus apte à gouverner le Québec au prochain mandat. Il a rappelé qu’en matière d’immigration, un gouvernement qu’il serait appelé à former s’inspirera de politiques adoptées en Grande-Bretagne et en Allemagne concernant l’apprentissage de la langue.

Les candidats désirant s’établir au Québec seront prévenus avant leur arrivé qu’au-delà des compétences professionnelles requises, il faudra d’abord démontrer une connaissance du français avant de s’y installer. Il a dénoncé la position actuelle de laisser-faire du gouvernement ainsi que celle de la CAQ, voulant notamment imposer un test de français à tout nouvel arrivant trois ans après son installation au Québec, ce qui est totalement irréaliste.

Il a aussi expliqué en quoi le Grand Déblocage qu’il a présenté en matière de transport serait favorable aux Lavalloises et aux Lavallois. «À Laval, avec la proposition du Réseau express métropolitain (REM) cela diminuera très peu le nombre de voitures sur la route, alors qu’avec le Grand déblocage, nous réduirions de dix pourcent le nombre de véhicules sur la route. Nous proposons d’utiliser le terre-plein de l’autoroute 15 afin de favoriser les autobus rapides et le co-voiturage et l’accroissement du nombre de voies réservées aux autobus sur d’autres autoroutes. Ce serait un gain pour les automobilistes qui ont perdu 76 heures par année dans la circulation et un gain pour l’environnement car on réduirait l’émission de gaz à effet de serre (GES)», d’affirmer M. Lisée.

Jean-François Lisée a aussi insisté sur le paradoxal discours des chefs libéral et caquiste qui veulent réduire les investissements en éducation tout en affirmant vouloir accroître le nombre d’élèves et de professeurs. «Tout le monde sait que si on réduit les investissements il est impossible d’augmenter les services. C’est pourquoi nous disons que si nous sommes élus, nous allons continuer à investir dans les services, mais sans hausser le fardeau fiscal».

Enfin, monsieur Lisée s’est réjoui du grand nombre de militantes et de militants venus l’entendre. « Ça démontre la vigueur de notre parti. Je crois qu’avec vous nous pouvons aller chercher les comtés dont nous avons besoin pour former un gouvernement aux prochaines élections ».   

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.