Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 avril 2015 - 12:35 | Mis à jour : 6 mai 2015 - 12:01

Oléoduc Laval en Amont : un nouveau comité citoyen voit le jour

Fanny Arnaud

Par Fanny Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 1

Le comité citoyen Oléoduc Laval en Amont (OLEA) a vu le jour à la suite de la réunion d'information sur le projet d'Enbridge du 24 mars dernier à l'école Fleur Soleil dans Saint-François.

Ses membres veulent surveiller toutes les questions relatives aux hydrocarbures à Laval.

«On est comme les irréductibles Gaulois dans Astérix», dit Luc Falardeau, un des membres fondateurs.

Pétition

La première action d'OLEA vise à faire signer une pétition.

L'objectif de la pétition est que l'Office National de l'Énergie (ONÉ) demande à Enbridge d'effectuer des tests hydrostatiques avant d'inverser le flux de l'oléoduc 9B.

Les tests hydrostatiques servent à vérifier l'étanchéité des oléoducs et consistent à vider les tuyaux, les remplir d'eau et monter la pression pour vérifier s'il y a des fuites pour ensuite les localiser et les réparer.

«Enbridge a obtenu de l'ONÉ d'être exempté de ces tests sans que l'on sache vraiment pourquoi», explique M. Falardeau.

Il ajoute que l'ONÉ a encore la possibilité d'exiger que ces test soient faits avant l'inversion du flux prévue à la fin du mois de juin prochain. 

La pétition compte déjà 300 signataires.

Informations : oleoduclavalenamont@gmail.com

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Tout simplement ,BRAVO! Le Québec a un URGENT besoin de gens comme eux pour veiller à la protection de notre territoire ,de notre eau ,puisque les gouvernants ne sont pas responsable et laisse faire les compagnies privées !

    France Mercille - 2015-06-13 09:21