Publicité
22 juin 2015 - 14:47 | Mis à jour : 15:48

L’organisation du travail: la clé d’un déménagement sécuritaire

En cette période de l’année où plusieurs personnes déménagent, la Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST) tient à rappeler les règles de base pour planifier efficacement un déménagement et pour éviter aux travailleurs des blessures ou des accidents.

Les chiffres sont éloquents: 140 déménageurs professionnels subissent un accident du travail en moyenne chaque année au Québec, et un déménageur professionnel sur trois se blesse au dos.

Ce sont généralement des blessures graves qui occasionnent en moyenne 50 jours d'absence par accident. Mal forcer en transportant des charges trop grosses ou trop lourdes, s'écorcher ou se coincer les doigts, glisser ou tomber avec une charge dans les bras, ce type d'accidents cause près de 75 % des blessures.

Comment déménager de façon sécuritaire ?

Pour déménager de façon sécuritaire, la CSST recommande que les déménageurs suivent les consignes suivantes:

  • Toujours travailler à deux en utilisant des sangles doubles qui se croisent dans le dos pour transporter les étagères, les armoires, les électroménagers et le mobilier lourd,
  • Porter des gants résistants pour avoir une bonne prise sur la charge et des chaussures antidérapantes pour éviter les glissades et les chutes,
  • S'assurer que les aires de circulation sont dégagées,
  • Tenir la charge avec une bonne prise, près du corps, et ne pas se surcharger,
  • Privilégier l’utilisation d’appareils de manutention roulants pour le déplacement de charges lourdes comme des diables ou des chariots,
  • Boire de l'eau régulièrement et prendre de courtes pauses régulièrement (même juste de quelques secondes à une minute), surtout les jours de chaleur.

Obligations des employeurs et des travailleurs en matière de déménagement

Les employeurs ont l’obligation de s’assurer que tout déménageur doit être formé et bien équipé pour faire son travail sans se blesser. De plus, les déménageurs doivent appliquer des mesures de prévention et adopter des méthodes de travail sécuritaires, comme tenir compte du poids et de la dimension des charges à transporter, de l’état de la surface du sol, des contraintes liées à la température, de la distance à parcourir avec la charge, de l'espace pour manœuvrer et de l'inclinaison du sol.

Répertoire pour trouver le bon appareil de manutention

Dans le but d’aider les employeurs et les travailleurs à déplacer des charges sans se blesser, la CSST met à leur disposition un outil de recherche en ligne comptant 35 fiches illustrées d’appareils de manutention différents. Chaque fiche présente la description d’un appareil, les critères de sélection dont il faut tenir compte à l’achat ou à la location ainsi que des conseils pour une utilisation sécuritaire.

De plus, puisqu’il faut également tenir compte des différentes pièces composant les appareils, un glossaire complet donne des recommandations sur le choix des matériaux, des poignées, des roues, etc.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.