Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 octobre 2016 - 14:53

Fête de clôture du projet intergénérationnel Biographie à 4 mains

Par Salle des nouvelles

C’est lors d’une cérémonie empreinte d’émotion, en plein cœur de la Semaine des bibliothèques publiques et de la Semaine lavalloise des aînés, que s’est conclue la cinquième édition du projet intergénérationnel Biographie à 4 mains, le 19 octobre dernier. Pour l’occasion, les élèves de 6e année de l’école primaire Saint-Norbert étaient invités à tour de rôle à lire une biographie qu’ils ont rédigée pour les aînés de la résidence Riviera à Laval et à remettre le texte à la personne avec qui ils étaient jumelés.

Mis en œuvre par les Bibliothèques de Laval en collaboration avec la Commission scolaire de Laval et le CHSLD Riviera, ce projet rassembleur d’écriture et de lecture vise à favoriser la communication intergénérationnelle et à briser l’isolement des aînés. Au cours du mois d’octobre, quatre rencontres, animées par le directeur artistique François Tardif des Productions le p’tit monde, ont eu lieu entre les élèves et « leurs » aînés afin qu’ils puissent échanger et en connaître davantage sur leur vie. En amont à ces rencontres, les jeunes participants ont tous été initiés à l’écriture journalistique, à l’art de l’entrevue et à la rédaction d’un article biographique. Puis, en classe, ils ont rédigé les biographies et ont profité des conseils d’une animatrice en art plastique afin de récupérer des livres désuets offerts par les Bibliothèques et de les transformer en une œuvre biographique.

Ce projet de médiation culturelle auquel ont participé au cours des dernières années plus de 125 élèves et 60 aînés de 5 résidences lavalloises s’inscrit dans la vision stratégique Laval 2035 et porte les valeurs d’accessibilité, de bien-être et d’ouverture d’une ville « Humaine de nature ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.