Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 novembre 2016 - 10:41

Un projet éducatif à Laval

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

C’est devant des représentants du milieu scolaire, municipal, communautaire, de la santé et des affaires que le Regroupement lavallois pour la réussite éducative a annoncé son intention de développer le tout premier projet éducatif régional à Laval. Les partenaires formant le regroupement ont d’ailleurs signé officiellement une lettre à l’intention du ministre de l’Éducation faisant état de cette volonté. Il s’agit de la première initiative de la sorte en région qui pousse la mobilisation et la concertation à un niveau jamais atteint auparavant.

La Commission scolaire de Laval (CSDL) étant l’initiatrice du Regroupement lavallois pour la réussite éducative, elle a sollicité l’appui de plusieurs partenaires pour mener à bien cette démarche. Pour la présidente de la CSDL, Louise Lortie, l’annonce d’aujourd’hui ne représente que les prémisses d’un mouvement de plus grande envergure encore : « Nous avons certes la volonté de développer un projet éducatif régional, mais nous souhaitons le faire en collaboration avec les nombreux organismes de notre territoire, dont plusieurs œuvrent déjà dans nos milieux. L’idée est de regrouper les expertises, de partager les connaissances, de mettre en commun nos ressources, et ce, dans le but ultime de faire réussir les enfants, les jeunes et les adultes lavallois en formation, tant francophones qu’anglophones. »

Le maire de la Ville de Laval, Marc Demers, fait également partie du regroupement et a tenu à témoigner de l’engagement du milieu municipal envers la démarche : « Notre territoire offre de nombreuses infrastructures municipales qui contribuent assurément à la réussite éducative. Nos bibliothèques représentent de véritables lieux de savoirs alors que nos installations sportives jouent un rôle de premier plan au niveau de la motivation et de la persévérance scolaire, notamment chez les jeunes garçons. La Ville de Laval est fière de s’associer à une telle initiative qui contribuera à la réussite éducative des Lavalloises et des Lavallois. »

Plusieurs autres partenaires ont également tenu à faire valoir leur engagement en matière de réussite et ont confirmé leur volonté de participer activement au développement d’un projet éducatif régional. Une population éduquée est une population en santé qui contribue à l’essor économique et au développement social de sa communauté. Il n’est donc pas surprenant de compter parmi les membres du Regroupement lavallois pour la réussite éducative le Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval, la Chambre de commerce et d’industrie de Laval, Québec en forme ainsi qu’Avenir d’enfants. Les grands joueurs lavallois du domaine de l’éducation ont également tenu à prendre part à ce regroupement, soit la commission scolaire anglophone Sir-Wilfrid-Laurier, le collège Montmorency, le campus Laval de l’Université du Québec à Montréal, le campus Laval de l’Université de Montréal ainsi que l’Institut national de la recherche scientifique.

Par ailleurs, cette démarche s’inscrit parfaitement dans la foulée des consultations publiques qui se tiennent actuellement aux quatre coins de la province et qui visent à permettre au gouvernement de développer une politique nationale pour la réussite éducative. Par cette annonce, le territoire lavallois confirme sa volonté de déployer des outils et des pratiques adaptées aux réalités de son milieu et faisant appel à l’expertise de tout un chacun. Il s’agit là d’une occasion de contribuer à définir la vision lavalloise de la Politique sur la réussite éducative.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Bonjour, suite à la lecture de cet article, je ne peux m'empêcher de penser que les bonnes intentions sont présentes....mais les actions comptent pour beaucoup plus dans la réussite scolaire des jeunes..

    Je m'explique, devant le manque d'argent en 2016 la Commission Scolaire de Laval a décidé de demander à ses écoles de couper des postes budgétaires. Une coupe majeure s'est effectué en septembre 2016 dans l'aide aux devoirs, de tel sorte que seulement quelques écoles ont encore accès à ce service.

    Étant moi-même impliqué depuis 3 ans dans ce service, je peux vous dire que c'est un non sens de penser favoriser la réussite scolaire en coupant dans cette aide direct aux élèves. Vous dire combien ce service est important et apprécié par les étudiants et les parents vous ferait dire que je suis en conflit d'intérêt. Je me bornerai à dire que je comprends les bonnes intentions de toutes les parties impliquées...mais de grâce cesser de discuter et poser des actions concrètes (et conséquentes) qui favoriseront immédiatement la réussite scolaire.

    Un aidant aux devoirs des élèves. - 2016-11-24 11:55