Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 janvier 2017 - 13:47

Les organismes communautaires lavallois ont besoin de 12 millions $ de plus!

Par Salle des nouvelles

Lors de la séance du Conseil d’administration du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval du 26 janvier dernier, les organismes communautaires lavallois œuvrant en santé et services sociaux ont déposé collectivement leurs demandes de financement au Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC). Plusieurs dizaines de représentants-es et participants-es des organismes communautaires lavallois ont participé à cette action de mobilisation ayant pour thème cette année « Attrapez la fièvre du communautaire! ». Au cours de cette action, les organismes ont présenté sous forme de thermomètre, l’investissement supplémentaire nécessaire pour remplir pleinement leur mission et répondre à la hausse de fréquentation et aux besoins de la population. Ils ont aussi remis aux membres du Conseil des « médicaments » permettant de « guérir » la fièvre du communautaire. 
 
Le CISSS de Laval est notamment chargé d’administrer le Programme de soutien aux organismes communautaires dont une part importante provient du ministère de la Santé et des services sociaux. C’est la raison pour laquelle le gouvernement doit absolument soutenir adéquatement le financement à la mission des groupes qui vivent, rappelons-le, avec un sous-financement chronique. C’est près de 80% des organismes communautaires qui n’ont pas connu de hausse de leur financement à la mission globale depuis plus de cinq ans, dix ans pour certains (si ce n’est une indexation de 7%). « Cette situation n’est plus tenable pour les organismes. Il y a des limites à leur demander de faire plus avec moins! Il est plus que temps que le MSSS finance les organismes communautaires à la hauteur des besoins de la population», déclare Marc Longchamps, coordonnateur à la Corporation de développement communautaire de Laval (CDCL). « Rappelons que la population lavalloise a considérablement augmenté dans les dernières années. », ajoute M. Longchamps. Les organismes communautaires sont souvent la première porte où iront frapper les citoyens-es pour rencontrer des gens, obtenir du soutien et des références utiles à leur intégration dans la communauté. « Le financement n’est absolument pas en phase avec cette augmentation de la population » de renchérir M. Longchamps.

Devant ce constat, les représentants-es et participants-es des organismes communautaires lavallois ont demandé à la PDG, madame Caroline Barbir, de porter leurs préoccupations auprès du Ministre de la Santé et des services sociaux (MSSS). Il est urgent que ce gouvernement investisse dans les groupes communautaires, et pas seulement en santé et services sociaux, car la situation est encore pire pour les organismes rattachés à d’autres ministères. -

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.