Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 mars 2017 - 13:48

Laval, première région au Québec pour son taux de diplomation dans les programmes d’AEC à la formation continue

Par Salle des nouvelles

 Avec la publication récente des taux de diplomation dans l’ensemble des programmes d’attestation d’études collégiales (AEC) de la province, la région de Laval, desservie exclusivement par le Collège Montmorency, se place au premier rang avec une moyenne de 82,8 % contre une moyenne provinciale de 74 %. 
 
Les données analysées couvrent les personnes diplômées d’un programme d’AEC pour les cohortes terminées entre le 1er juillet 2014 et le 30 juin 2015 de 42 cégeps publics offrant plus de 174 programmes.  L’échantillon représente 6 827 étudiants, dont 233 du Collège Montmorency pour la période ciblée.   
 
Selon le directeur de la formation continue et des services aux entreprises, monsieur Pierre Tison, ces résultats exceptionnels sont très encourageants pour toute l’équipe de la formation continue : « Ils s’expliquent par une combinaison de toutes sortes de facteurs comme l’engagement des étudiants dans leur projet personnel de retour aux études, la qualité de l’encadrement offert aux étudiants, la qualité de l’enseignement, les moyens mis à la disposition des étudiants pour favoriser la réussite (tutorat, mesures diverses, engagement et disponibilité des enseignants) ».   
 
Dans certains programmes très reconnus comme Techniques d’éducation à l’enfance (1 260 heures – 13 mois) ou Estimation en construction (1 200 heures – 13 mois), les taux de diplomation sont respectivement de 90,5 % et de 86,4 %. « Il faut donc nuancer cette première place, car d’autres cégeps de d’autres régions ont peutêtre aussi des résultats comparables, mais leurs résultats locaux sont en quelque sorte fondus dans l’ensemble de ceux des cégeps de leur région », d’ajouter M. Tison.   Ces résultats sont également très stimulants pour ceux qui veulent entreprendre un retour aux études dans un de nos programmes. Selon Louise Allaire, conseillère pédagogique à la formation continue, « ces personnes sont très motivées, voir quelque peu pressées dans le temps. Elles ont souvent des responsabilités familiales qui impliquent d’énormes sacrifices, mais c’est important pour elles de réussir ce projet personnel. Nous avons aussi beaucoup de personnes immigrantes qui ont poursuivi des études supérieures à l’étranger et qui  souhaitent acquérir les compétences requises et avoir un diplôme reconnu au Québec afin de mieux intégrer le marché du travail ».  
 
Une carte de programmes variée La Direction de la formation continue et des services aux entreprises du Collège Montmorency offre annuellement une quinzaine de programmes conduisant à une AEC, des programmes courts de formation technique destinés aux adultes. Les AEC sont élaborées par les établissements en concertation avec des entreprises ou des partenaires du marché du travail. 
 
Inscriptions actuellement en cours pour les programmes suivants : 
 

  • AEC Assurance de dommages (soir) Date de début : 1er mai 2017  
  • AEC Éducation à l’enfance (jour) (clientèle référée par Emploi-Québec)  Date de début : 1er mai 2017
  • AEC Agent en support à la gestion des ressources humaines Date de début : 8 mai 2017
  • AEC Estimation en construction Date de début : 29 mai 2017
  • AEC Gestion financière informatisée (clientèle référée par Emploi-Québec)  Date de début : juillet 2017 
     

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.