Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 mai 2017 - 13:54

La région de Laval a reçu plus de 3,6 M$ pour sa gestion des matières résiduelles

Par Salle des nouvelles

3 617 312 $ ont été redistribués en 2016 à la région de Laval dans le cadre du Programme sur la redistribution aux municipalités des redevances pour l’élimination de matières résiduelles. Au total, plus de 69,4 M$ ont été accordés à l’ensemble des municipalités du Québec en 2016.
 
C’est ce qu’a annoncé, la ministre responsable des Aînés, ministre responsable de la Lutte contre l'intimidation et ministre responsable de la région de Laval, Mme Francine Charbonneau, au nom du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel.
 
Le Programme est financé par les redevances exigibles pour l’élimination de matières résiduelles, qui sont perçues par les exploitants sur chaque tonne de matières résiduelles envoyées à l’élimination. Le mode de redistribution des redevances mise sur la performance des municipalités à l’égard de la réduction à la source, du réemploi, du recyclage et de la valorisation (3RV). En effet, un facteur de performance est associé aux quantités de matières résiduelles éliminées par habitant. Ainsi, une municipalité qui élimine moins de matières résiduelles par habitant bénéficie d’une subvention plus importante. Par ailleurs, en vertu de l’Accord de partenariat avec les municipalités pour la période 2016-2019, le gouvernement intègre, à compter de la redistribution 2017, des incitatifs relatifs à la gestion des matières organiques aux critères considérés pour l’établissement de la performance territoriale dans le cadre du Programme.
 
Citations :
 
« En encourageant les municipalités à mieux performer dans la gestion de leurs matières résiduelles, nous stimulons l’ensemble des citoyens de la région de Laval à moins gaspiller. C’est la preuve que toutes les actions comptent lorsqu’il est question de recyclage et de réduction des matières résiduelles. »
 
Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés, ministre responsable de la Lutte contre l'intimidation et ministre responsable de la région de Laval
 
« La gestion durable et responsable des matières résiduelles représente un défi de taille. Face à cet enjeu, l’engagement de l’ensemble de la collectivité est nécessaire. En soutenant les municipalités québécoises dans la réalisation d’actions concrètes dans la gestion de leurs matières résiduelles, nous contribuons à détourner davantage de matières de l’élimination et par conséquent, nous réduisons nos émissions de gaz à effet de serre. Continuons de travailler ensemble, afin de permettre à nos enfants de vivre dans un Québec plus vert et prospère. Faisons-le pour eux! »
 
David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
 
Faits saillants :
 
Chaque année, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques redistribue 85 % des sommes reçues en redevances régulières et 33 % des sommes reçues en redevances supplémentaires aux municipalités, aux MRC, aux régies intermunicipales et aux communautés autochtones admissibles.
Depuis 2006, 652,2 M$ ont été redistribués par l’entremise de ce programme. Ces sommes servent au financement des activités liées à l’élaboration, à la mise en œuvre et à la révision des plans de gestion des matières résiduelles.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.