Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 juin 2017 - 15:30

Apprendre à mixer quand on est débutant : par où commencer ?

article commandité

Le mixage vous intéresse ? Vous êtes débutant et aimeriez développer vos compétences de DJ ? Vous pouvez bien sûr vous inscrire dans une école de musique à Montréal pour y apprendre les techniques de production audio. Mais si vous préférez vous former par vous-même, suivez ces quelques conseils pour apprendre à mixer.

Équipez-vous

Pour apprendre à mixer quand on est débutant, il faut d’abord du matériel. Commencez donc par vous procurer une régie, qui sera la source des sons à mixer. Vous avez le choix entre un modèle :

Classique, munie de 2 platines vinyles ou CD.

Numérique, à brancher sur un ordinateur. On trouve surtout des régies midi du « contrôleuriste », avec platines virtuelles (équipées de contrôleurs midi spécifiques).

En complément, prévoyez une table de mixage qui vous permettra de mixer vos morceaux.

Vous pouvez aussi opter pour une version numérique tout-en-un, qui combine régie contrôleuriste et table de mixage.

Enfin, investissez dans un casque de qualité qui n’altérera pas les sons à votre oreille.

Synchronisez le tempo

Maintenant que vous êtes correctement équipé, il est temps de passer au mixage ! La première étape pour mixer des musiques est de vous assurer qu’elles aient le même tempo. C’est une condition essentielle d’un mix harmonieux.

Comme vos titres ont a priori des tempos différents, c’est à vous de les synchroniser au tempo voulu. En anglais, on parle de « beatmatching ». Concrètement, vous devez ajuster vos morceaux pour que leurs lignes de caisses pleines soient parfaitement calées les unes sur les autres, tout au long du morceau.

Évidemment, de nombreux logiciels de musique peuvent faire ces ajustements à votre place. Mais le mieux pour progresser reste de vous entraîner à le faire vous-même.

Choisissez des pistes compatibles

Un bon mix nécessite ensuite de sélectionner des titres ayant la même tonalité, ou des tonalités compatibles. Cela garantit une harmonie et une continuité du mixage. Vous devez donc étudier le mix harmonique ou le solfège pour être capable d’identifier la tonalité d’un morceau.

Enfin, veillez à mixer des phases instrumentales et des phases vocales complémentaires, toujours pour obtenir un résultat harmonieux.

Conclusion

Avec de l’entrainement, de la patience et de la persévérance, vous ferez rapidement des progrès et réussirez à mixer vos morceaux avec succès !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.