Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 juin 2017 - 15:35

Les solutions efficaces pour traiter la couperose de façon définitive

article commandité

La couperose provoque d’inesthétiques rougeurs localisées sur le visage, sources de véritable gêne et de douleurs. Comment peut-on l'aborder de nos jours ?

La couperose, qu'est-ce que c'est ?

Elle est parfois appelée rosacée et, plus lyriquement, « malédiction des Celtes » car elle est plus développée dans les régions nordiques. Cette maladie se manifeste par l'apparition de petits vaisseaux sanguins plus ou moins dilatés sous la surface superficielle de la peau du visage, autour du cou, du nez et des joues.

Elle touche principalement les femmes (deux femmes pour un homme) entre 40 et 50 ans, à la peau et aux yeux clairs. C'est une maladie qui évolue différemment pour diverses raisons. Au pire, elle peut mener sur un rhinophyma (une hypertrophie de la pyramide nasale chez l'homme).

Les cofacteurs d'évolution

Selon les personnes, certains facteurs peuvent aggraver la résistance et l'étendue de la couperose, par exemple :

  • l'alcool, qui est un vasodilatateur
  • l'exposition prolongée aux UV
  • grossesse et ménopause
  • les aliments fortement épicés et consommés très chauds
  • les corticoïdes
  • des émotions fortes

Le problème

La couperose peut petit à petit conduire à une intolérance à toute forme de produit appliqué sur la peau, même l'eau et le savon.

Avec sa physiopathologie complexe et probablement multifactorielle, la couperose occasionne une gêne difficile à aborder socialement. Chez un patient sur trois elle s'accompagne aussi de couperose oculaire, cette sensation désagréable de grain de sable dans l’œil.

Il existe des solutions pour mettre un terme définitif à cette vilaine affection pour laquelle aucun remède connu n'a pu être développé tant cette maladie dépend des différentes personnes touchées et de leur mode de vie.

Les meilleures solutions pour traiter la couperose

Il est aujourd'hui possible de traiter efficacement la couperose grâce au laser vasculaire. Il permet notamment de diminuer le nombre de terminaisons nerveuses occasionnant les douleurs. Il est applicable sur tous les types de peau. Une seule séance est la plupart du temps suffisante pour faire disparaître toutes les rougeurs, selon leur étendue.

En comparaison, la dermabrasion ou l'électrocoagulation sont des techniques pouvant sembler plus douloureuses pour le patient.

Les crèmes, gels et autres traitements médicamenteux présentent une efficacité mitigée avec des risques d'effets secondaires non négligeables. Une prescription médicale sera nécessaire pour les cas les plus graves cependant.

Les extraits de plantes et huiles essentielles qui peuvent aider certaines personnes comprennent :

  • l'huile essentielle d'arbre à thé
  • l'huile d'origan
  • la bardane (anti-inflammatoire)
  • la camomille (apaisante)
  • crèmes à base d'avoine
  • thé vert

Une hygiène en douceur est généralement conseillée afin de ne pas agresser la peau sensibilisée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.