Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 juillet 2017 - 16:02

Le lifting mammaire, en quoi ça consiste ?

Toutes les réactions 1

Article commandité

Que ce soit à cause d’une grossesse, d’une perte de poids ou bien naturellement, la poitrine d’une femme a parfois tendance à se relâcher et cela peut gâcher la vie d’une femme.

Ces dernières décennies, nous avons entendu beaucoup d’éloges sur la chirurgie esthétique, des implants mammaires en particulier qui étaient à la mode.

Heureusement, la médecine a beaucoup évolué et des progrès énormes ont été constatés dernièrement.

De nos jours, les femmes qui ont un complexe avec leur poitrine ne sont plus obligées de se charcuter et de passer par la case implants mammaires pour avoir une belle poitrine. Effectivement, une nouvelle technique révolutionnaire a vu le jour ; il s’agit du lifting mammaire, appelé aussi mastopexie.

En quoi consiste la mastopexie ?

Le lifting mammaire également appelé « mastopexie » qui est le même principe que le lifting du visage va remonter et remodeler la peau tombante.

Il permet d’éviter les implants mammaires ; c’est donc un bon compromis.

La mastopexie mammaire, va remonter les seins tombants en les étirant vers le haut et en retirant l’excès de peau. Vous pouvez donc obtenir un rajeunissement esthétique de la poitrine grâce au redrapage mammaire.

Le déroulement avant et pendant l’opération

Avant le lifting, la patiente devra rencontrer le chirurgien pour réaliser, entre autres, les examens suivants :

-          Une mammographie

-          Une prise de sang

L’intervention demande une hospitalisation de 24 heures. Elle se déroule sous anesthésie générale et dure 1 h 30.

Que doit faire la patiente après l'intervention 

Après l'intervention, la patiente doit :

-          Prévoir un arrêt d’activité pendant cinq jours

-          Éviter le sport

- Arrêter de fumer pendant un certain temps après l’intervention

-          Prendre des antalgiques pour la douleur

-          Appliquer une crème cicatrisante sur ses seins pendant les jours qui suivent l’intervention

Des cicatrices peu visibles

De cette intervention, la patiente gardera trois cicatrices, plus ou moins visibles, mais cela dépend de leur emplacement, elles peuvent, en effet être moins visibles si elles sont cachées.

Les trois cicatrices sont :

-          La cicatrice qui entoure l’aréole et qui est presque invisible.

-          La cicatrice verticale qui va jusqu'au sillon sous-mammaire

-          La cicatrice en forme de T inversé. Elle peut, dans certains cas être réduite à une simple cicatrice verticale.

Alors que les implants mammaires avaient le vent en poupe ces dernières années, surtout grâce à la publicité de certaines vedettes de la télévision, la tendance est en train de changer et de laisser place à une autre méthode. Comme on peut le constater, le lifting mammaire s’est imposé sur le marché de l’esthétique et fait le nouveau bonheur des femmes.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Plus tôt que d'avoir recours à la chirurgie, pourquoi ne pas utilisé une technique plus naturelle pour raffermir les seins ? Qu'est-ce qui est meilleurs qu'une cicatrice peux visible ? Pas de cicatrice du tout.

    Jacque Latour - 2017-07-13 16:52