Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 juillet 2017 - 08:21 | Mis à jour : 17 juillet 2017 - 08:24

5 questions à vous poser avant de vous installer à Montréal

Article commandité

Ville francophone ouverte sur le monde, Montréal est une ville très prisée pour la qualité de la vie de famille, la proximité des services, ses bars, ses restaurants et sa culture. Pour autant, il faut se poser un certain nombre de questions avant de décider de s’y élire domicile. Lesquelles et pourquoi ?

1) Où s’installer ?

Quel quartier privilégier en regard de son lieu de travail ? Peu importe à première vue. La ville est dotée d’un excellent réseau de transports en commun (métro, bus) qui dessert toute la ville de jour comme de nuit. Vous pouvez aussi opter pour le vélo, Montréal offre de nombreuses pistes cyclables. Si vous n’en possédez pas un, de nombreuses stations de vélos en libre-service sont à votre disposition. Songez qu’en habitant la banlieue, vous dépenserez peut-être davantage en carburant ou en train…

2) Quels risques géographiques ?

Ils existent : inondations, glissements de terrain sont possibles à certains endroits de la ville, le Plateau Mont-Royal par exemple. Le mieux est de chercher un logement à louer à Montréal, dans le quartier de votre choix avec la recherche géolocalisée.

3) Quel type de logement ?

Posez-vous la question de savoir quel type de logement vous voulez habiter. Souhaitez-vous un appartement, une maison individuelle, jumelée, condo ? Posez-vous également celle de l’intimité, de l’entretien que vous êtes prêt à lui consacrer (surface, jardin…) et de votre capacité d’investissement.

4) Votre projet est-il d’acheter un logement?

Si c’est le cas, il va vous falloir calculer le coût d’un emprunt et son impact sur votre budget familial. Vous devez savoir qu’il vous faudra un apport représentant au minimum 5%  du montant total de votre achat. De plus, vous devrez intégrer les frais de l’assurance du prêt et d’hypothèque.

5) Quel est le coût de la vie à Montréal ?

Il est élevé en regard du parc locatif, la nourriture et les sorties. Mais si vous comparez avec votre vie en banlieue, vous vous y retrouverez. Certains quartiers sont moins chers que d’autres et les loyers comprennent parfois l’électricité et l’eau chaude.

Montréal reste un milieu de vie stimulant à l’instar des grandes métropoles, mais avec ses nombreux parcs, ses quartiers ressemblants à de vrais villages, ses garderies pour enfants, ses transports en commun qui vous feront abandonner votre voiture, vous y goûterez un véritable art de vivre.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.