Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 juillet 2017 - 11:52 | Mis à jour : 17 juillet 2017 - 11:56

Installation électrique : soyez vigilants

Article commandité

Connaître l’état de son installation et savoir quand la rénover

Que vous emménagiez dans un nouveau logement, que vous construisiez ou rénoviez votre maison, vous devriez systématiquement procéder à un bilan électrique.

On estime que 35 % des accidents domestiques au Canada sont d’origine électrique. Ce diagnostic n’est donc pas qu’une simple formalité, c’est une question de sécurité des personnes. Quelques conseils pour savoir quand intervenir.

 

Des risques énormes

Une installation électrique obsolète ou dégradée présente :

  • un risque financier. Une installation obsolète fera grimper en flèche le coût énergie de votre foyer.
     
  • un risque corporel d’électrocution. Une personne en contact avec une décharge électrique peut être victime de brûlures, de paralysie, d’asphyxie, jusqu’à l’arrêt cardiaque ! En particulier chez les enfants en bas âge.
     
  • un risque matériel d’incendie. Une simple étincelle suffit à déclencher un incendie. En cas de sinistre, si une défaillance ou si l’ancienneté de votre installation est repérée par les spécialistes, vous pourriez être mis en défaut par votre assureur et vous serez tenu personnellement responsable. Ce qui signifie que vous ne serez pas dédommagé et que vous devrez potentiellement  dédommager vos voisins s’ils sont victimes collatérales. Vous seriez alors passible de poursuites.

 

Comment savoir si son installation est fiable

Le fait que votre électricité « fonctionne » n’est pas un signe de fiabilité. Vous devriez prendre le temps d’inspecter votre réseau électrique si :

  • il a plus de 20 ans et n’a jamais été rénové en totalité,
  • il n’a pas de tableau général,
  • le matériel n’est pas adapté à vos besoins et votre panneau électrique disjoncte dès que vous branchez plusieurs appareils sur une même prise,
  • votre consommation électrique est beaucoup trop élevée,
  • votre interrupteur général ou dispositif de protection contre les surintensités est difficilement accessible,
  • il n’est pas isolé de votre réseau hydraulique dans votre cuisine et votre salle de bain, ou des prises ou douilles pour éclairages sont placées trop près de votre douche ou baignoire,
  • les prises sont à capot métallique, ou présentent des trous dont les diamètres ne correspondent plus aux diamètres actuels des appareils, ont des marques noires de brûlure,
  • des cordons d’alimentation électrique sont coincés ou écrasés,
  • vous trouvez des fils dénudés ou des connexions non isolées,
  • les prises de courant et interrupteurs ne sont pas correctement fixés,
  • il ne porte pas le sceau d’un organisme de certification accrédité par le Conseil Canadien des Normes (pour obtenir la liste à jour de ces organismes, consultez le site de la Régie du Bâtiment  rbq.gouv.qc.ca).

 

 

En cas de doute, faites appel à un professionnel agréé

Si vous avez un doute, dans tous les cas, pour une installation électrique sécuritaire, il est important de faire appel aux services d'un électricien qui vous aidera à prioriser les éléments ou secteurs à rénover en premier. Le professionnel dispose de l’équipement nécessaire pour faire un état des lieux sur votre réseau enterré ou encloisonné.

Un électricien identifiera les manquements principaux. Le coût des travaux de rénovation peut varier selon la complexité de l’intervention à réaliser. Changer quelques prises, fusibles, ou déplacer un tableau électrique n’est pas une affaire complexe, si vos connaissances en électricité sont suffisantes.  Mais si vous devez déterrer un câble ou casser une cloison, l’intervention d’un spécialiste sera indispensable.

Au minimum, remplacez les appareils (prises, interrupteurs, fils dénudés) endommagés et planifiez petit à petit la mise aux normes de vos installations.

Sachez par ailleurs que des pour vos installations extérieures, type piscine ou spa, un boîtier sous tension défectueux pourrait avoir des conséquences dramatiques. La mise à terre doit être raccordée et votre installateur de piscine a obligation de faire appel à un maître électricien pour le raccordement électrique.

 

Branchez-vous sur ces conseils de base

Quelques bonnes pratiques garantissent une utilisation sécurisée de votre installation électrique :

  • évitez la surconsommation d’énergie en programmant en mode veille les appareils électriques lorsqu’ils ne servent pas ou que vous êtes absent,
  • remplacez immédiatement les prises défectueuses,
  • n’accumulez pas les multiprises, elles sont la source de déperdition d’énergie et parfois de dommages aux appareils,
  • réservez les multiples aux appareils à faible consommation,
  • ne camouflez pas vos rallonges sous un tapis,
  • surveillez les chiffres de votre compteur électrique,
  • faites régulièrement contrôler votre installation,
  • gardez toute matière inflammable loin de toute source de chaleur (chauffages et plinthes électriques),
  • ne dépassez pas la puissance nominale des ampoules (exprimée en watts) indiquée sur vos luminaires,

 

En vertu de la Loi sur le Bâtiment, la réglementation concernant le domaine de l'électricité au Québec est contenue dans le chapitre Électricité du Code de construction du Québec et dans le chapitre Électricité du Code de sécurité du Québec. La Corporation des Maîtres Électriciens du Québec peut également vous apporter des renseignements utiles sur les normes en vigueur au Québec. Pour plus d’information, rendez-vous au securitepublique.gouv.qc.ca.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.