Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 septembre 2017 - 15:17

Lancement de la campagne de la rentrée scolaire : Faites-moi de la place!

Par Salle des nouvelles

Ce matin avait lieu le lancement de la campagne de la Rentrée scolaire du Service de police de Laval en présence du maire de Laval, Marc Demers, des présidentes des commissions scolaires, Louise Lortie (Commission scolaire de Laval) et Jennifer Maccarone (Commission scolaire Sir Wilfrid Laurier), ainsi que du directeur du Service de police de Laval, Pierre Brochet. La meilleure brigadière du Canada, Monique Tremblay, y était également présente.
 
La campagne Faites-moi de la place! se tiendra sur tout le territoire lavallois, du 5 au 29 septembre 2017, afin de favoriser la sécurité des enfants dans les zones scolaires.
 
Durant la première phase de la campagne, du 5 au 15 septembre, les policiers seront épaulés par des élèves afin de remettre des « billets de bonne conduite » aux automobilistes qui auront fait preuve d’une conduite automobile sécuritaire aux abords des zones scolaires, afin de renforcer les bons comportements. 
 

Durant la deuxième phase, du 18 au 29 septembre, les policiers feront respecter le Code de la sécurité routière pour les automobilistes fautifs. Ces actions viendront appuyer tous les autres messages de prévention qui sont remis aux parents, et ce,​ pour la sécurité de tous les enfants qui se rendent à l’école chaque jour.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.