Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2017 - 08:48

Les questions à se poser avant de choisir un système ERP

Article commandité

Que ce soit pour remettre de l'ordre dans ses systèmes, pour apporter de la fluidité entre les services ou une meilleure collaboration entre clients et employés, vos processus d'affaires pourront gagner en efficacité avec un ERP.

Avez-vous besoin d'un Progiciel de Gestion Intégré (ou ERP) ?

Afin de gérer et de suivre au quotidien l'ensemble des informations et des services opérationnels d'une entreprise, un ERP est aujourd'hui la solution idéale. Articulée autour d'une base de données commune, cette solution logicielle puissante se décline en divers modules destinés à accomplir certaines tâches précises.

Suite logicielle professionnelle destinée à l'entreprise, elle permet de répondre à des besoins spécifiques de gestion. Un système ERP qui vous donne accès aux données vitales pour une économie de temps et d'énergie est un véritable outil d'optimisation capable de remplacer des méthodes et des logiciels obsolètes.

Un ERP est-il le même pour tous ?

Selon le secteur d'activité, un Progiciel de Gestion Intégré (PGI) pourra être paramétré et personnalisé suivant les besoins de l'entreprise. Certaines solutions PGI seront plutôt destinées à la gestion et à l'optimisation de stocks, d'autres s'intégreront dans le fonctionnement de services financiers, etc.

Par ailleurs, il existe différents éditeurs sur le marché, chacun proposant sa vision des choses et sa suite de modules. Pour cette raison, il sera essentiel de bien choisir son ERP avant déploiement, car il est particulièrement complexe et coûteux d'en changer par la suite.

Est-ce coûteux ?

Les variables qui interviennent dans la budgétisation d'une solution ERP sont :

  • le coût des licences (ou abonnements)

  • le processus d'intégration

  • la formation du personnel

  • la maintenance des systèmes (qu'elle soit logicielle ou matérielle)

Les coûts vont donc principalement varier en fonction de la taille de l'entreprise et du nombre de postes concernés.

Cet investissement peut être ventilé, mensuellement, ou en fonction du type de solution choisi (sur site, qui implique un investissement matériel, ou infonuagique par exemple). D'autre part, il convient d'opposer aux coûts l'indispensable retour sur investissement (ROI).

Comment calculer le ROI d'un ERP ?

Plusieurs paramètres sont à considérer, comme :

  • la réduction des coûts indirects (optimisation des processus de production et du temps : l'ERP permet de les calculer alors que sinon ce n'est pas toujours possible ou simplement oublié)

  • la réduction des frais directs (calcul du temps passé par rapport au temps prévu pour optimiser le tarif client, optimisation de la quantité de matière première par rapport au devis, etc.)

  • l'optimisation du coût total de possession (TCO) de l'ERP calculé sur plusieurs années et adapté aux offres du marché

Le choix du système ERP idéal pour une entreprise passe donc par une étude précise des besoins et des bénéfices.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.