Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 septembre 2017 - 16:08

Quels sont les types de bris sur un pneu de voiture?

Article commandité

Même si toutes les crevaisons sont une mauvaise surprise, toutes ne se ressemblent pas. Il existe plusieurs types de bris de pneus : ils peuvent être causés par un objet externe, un trou dans la chaussée ou une pression inadéquate. En connaissant quels sont les risques de crevaison, vous serez mieux en mesure de les éviter.

Objet externe

La crevaison classique est causée par un objet externe qui perce la surface du pneu et provoque une fuite. Ensuite, la pression d’air diminue lentement ou rapidement selon la gravité du bris. Toutes sortes d’objets peuvent être dangereux pour les pneus : roches pointues, vis, verre et clous, notamment. L’objet responsable peut demeurer dans le pneu ou se retirer naturellement, auquel cas il faut ensuite localiser l’origine de la fuite.

Trous dans la chaussée

Le Québec, disons-le, remporte la palme en ce qui concerne l’abondance de nids de poule. Cela est causé par les importants gels et dégels qui abîment la chaussée en hiver et au printemps. Les routes parsemées de trous créent des conditions propices aux crevaisons. En effet, il n’est pas nécessaire qu’un objet pénètre dans le pneu pour le briser : un choc violent provoqué par le passage sur un trou dans la chaussée peut être suffisant pour fissurer le caoutchouc de façon superficielle et créer une fuite d’air. Un bon réflexe à avoir est donc d’éviter les trous le plus possible.

Pression inadéquate

Plusieurs personnes craignent de trop gonfler leurs pneus, mais souvent, le problème est inverse. Si le pneu n’est pas assez gonflé, il est plus vulnérable aux bris et sa structure interne pourrait s’endommager prématurément. Le meilleur conseil pour éviter cette situation? Se munir d’un manomètre! Cet achat peu coûteux vous permet de gonfler vos pneus avec exactitude pour prévenir les désagréments causés par des pneus trop mous.

Dans tous les cas, il est vivement déconseillé de conduire avec un pneu crevé, car le pneu peut devenir impossible à réparer et les dommages peuvent se répandre à la jante. En cas de crevaison, arrêtez-vous à l’endroit sécuritaire le plus proche, enlevez le pneu touché et installez la roue de secours avant de vous rendre chez votre garagiste. Si vous êtes incapable de changer la roue, faites appel à un remorqueur.

Réparer soi-même ou non?

On ne recommande généralement pas de réparer une crevaison soi-même pour plusieurs raisons. D’abord, un garagiste compétent peut évaluer si le pneu est réparable ou non. Il arrive que le dommage soit trop important et que le pneu doive être changé afin de ne pas mettre votre sécurité en péril. Ensuite, votre mécanicien détermine quel est le meilleur moyen de réparation, comme l’application d’une rustine (patch) ou d’un produit bouche-pneu, entre autres. Finalement, après avoir vérifié le succès de la réparation, il gonflera le pneu de nouveau à la pression optimale.

Ainsi, pour la réparation ou le changement de vos pneus, tournez-vous vers un garage vous offrant des services complets. Vous repartirez en toute tranquillité, sachant que vos pneus ont été réparés par des professionnels et sont redevenus sécuritaires.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.