Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 octobre 2017 - 14:04

Conseils d’installation pour votre abri temporaire

Article commandité

Un seul hiver moyen suffit pour apprécier à sa juste valeur la liberté que procure un abri d’auto temporaire. Finis le déblayage et le déglaçage aux petits matins pour éviter d’arriver en retard au travail. Bien sûr, le choix d’un abri robuste et adapté à nos besoins s’impose afin de le conserver le plus longtemps possible et ne pas le retrouver chez le voisin au premier coup de vent.

Optez pour un abri possédant une bonne structure d’acier et une toile épaisse qui protégera votre voiture efficacement durant la saison hivernale. Évaluez vos besoins, jugez des aspects pratiques validant le choix d’un modèle plutôt qu’un autre : abri à deux portes (une devant, une derrière), des fenêtres pour maximiser la visibilité, etc. Question de confiance et de sécurité, faites l’achat de votre abri tempo avant l’hiver chez un spécialiste ! Ne restera qu’à l’installer et le déneiger à l’occasion pour éviter qu’il cède sous un manteau de neige devenu trop lourd. Les dures corvées de pelletage qu’il peut vous épargner en valent la peine.

D’abord connaître la règlementation de votre municipalité…

Visitez sans tarder le site Internet de la ville ou communiquez avec le service d’urbanisme afin de bien vous conformer aux normes municipales établies. Certaines municipalités exigent un permis. Vous pourriez écoper une amende salée si vous ne respectez pas les dates d’installation, les distances exigées de la voie publique, le type d’abri autorisé ou toute autre règle instaurée par la ville.

Bien ancrer son abri

Votre abri doit être ancré solidement au sol afin de résister à notre climat rigoureux et de faire face aux intempéries. Un ensemble de quatre ancrages cavaliers est généralement inclus à l’achat. Ces fixations, en forme de U, adaptées pour les surfaces gazonnées ou en asphalte ne conviennent pas au pavé uni et doivent être enlevées chaque printemps lors du démontage de l’abri. Pour le pavé uni, des ancrages permanents sont recommandés et munis de boulons que l’on retire pour les remplacer par un bouchon protecteur quand l’abri est remisé.

Vous pouvez maximiser la stabilité de votre abri en ajoutant des sangles reliées à des piquets de métal enfoncés dans le sol aux quatre coins de l’abri temporaire. Rappelez-vous que l’utilisation de blocs de béton pour stabiliser l’abri est inappropriée et interdite.

Une bonne tension de la toile est aussi à privilégier pour éviter les déchirures éventuelles qu’un bandage trop compressif peut causer ou les accumulations d’eau et de neige qu’une tension insuffisante peut amener. Un bel équilibre est souhaité. La méthode par laçage avec bande à œillets et corde permet une tension adéquate et plus sécuritaire. Renseignez-vous auprès des experts pour obtenir leurs conseils avisés.

L’entretien… à ne pas négliger

La toile doit être inspectée périodiquement durant la saison froide, sa tension vérifiée et rectifiée si nécessaire. Les ancrages et les écrous n’échappent pas à la vérification. Profitez des périodes de redoux pour déneiger la toile ou la débarrasser de l’eau accumulée. Procédez par section et non pas un côté à la fois, vous risqueriez alors de voir la toile s’effondrer.

Avant le démontage de votre abri temporaire, un nettoyage au savon doux de la toile et des tubes d’acier, suivi d’un séchage complet, prolongera sa durée de vie. Remisez votre abri dans un endroit sec et préservez-le des rayons du soleil.

N’oubliez pas…

  • Format d’abri convenant à vos besoins

  • Structure d’acier solide et toile épaisse

  • Ancrages adéquats selon votre revêtement (asphalte, pavé de béton, etc.)

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.