Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 avril 2018 - 16:26

Le gouvernement du Canada approuve le financement d’organismes locaux pour la création de programmes et d’événements culturels

Par Salle des nouvelles

Quatre organismes de Vimy recevront un soutien financier pour la création et la pérennité d’événements culturels et artistiques, en les aidant à développer et à réaliser leurs projets. Au nom de l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, Eva Nassif, députée de Vimy, a eu le plaisir d’annoncer le financement de la Rencontre Théâtre Ados, l’un des récipiendaires du financement gouvernemental.

Grâce à des différentes options de financement – le Fonds du Canada pour la présentation des arts, le programme Développement des communautés par le biais des arts et du patrimoine et le Fond d’œuvres d’art créatif – La Rencontre Théâtre Ados, le Centrale des Artistes, le Festival Marocain de Laval et la Corporation de la Salle André-Mathieu, ont reçu une somme de 41 600 $. Ce financement qui fait partie intégrante de l’engagement du gouvernement à soutenir les activités culturelles et les arts, est en élément fondamentalement important pour soutenir et faciliter l’expression de l’identité. Offrir aux Canadiens la possibilité d’apprendre à connaître leurs voisins et les aspects chéris de leur identité, et de participer à des expériences et à des spectacles artistiques, est gratifiant et constitue une occasion éducative précieuse qui enrichit la communauté dans son ensemble. 

Eva Nassif encourage les individus à prendre part aux diverses activités qui se déroulent à Laval tout au long de l’année.

« Miser sur l’art et la culture aide à rassembler les différentes communautés qui définissent le Canada, à consolider les bases de l’inclusivité et de la diversité et à offrir des occasions d’apprendre les uns des autres. » Eva Nassif, députée de Vimy

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.