Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 avril 2018 - 08:25 | Mis à jour : 09:03

Dévoilement d'une vision d'un réseau de transport intégré Laval-Basses-Laurentides

Au terme du Forum sur la mobilité et le transport collectif, les maires du Regroupement des 19 villes participantes ont présenté leur vision du développement d'un réseau de transport intégré Laval-Basses-Laurentides pour les 15 prochaines années, et ce, dans le but de contrer la congestion routière et d'améliorer la mobilité des citoyens.

Parmi les priorités identifiées, la plus attendue à court terme par les élus est la mise sur pied d'un bureau de projet d'ici le 1er septembre 2018 pour la réalisation du réseau intégré de transport collectif.

« Notre Regroupement a dévoilé une vision commune, intégrée et structurante. Nous avons désormais besoin très rapidement de la mise sur pied d'un bureau de projet financé par l'État pour poursuivre le travail, notamment pour établir les priorités et chiffrer les divers projets attendus », a soutenu le maire de Laval, Marc Demers.

« Ce que nous exprimons aujourd'hui, c'est l'urgence pour les gouvernements de considérer globalement l'enjeu de la congestion routière à Laval et dans les Basses-Laurentides, et d'agir rapidement. C'est un million de personnes qui sont coincées dans ce casse-tête depuis de nombreuses années, et qui le demeureront dans les années à venir si rien n'est fait », a ajouté le maire de Blainville et préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville, Richard Perreault.

« Alors que les coûts de la congestion vont atteindre 1,5 G$ en 2021 et que 50 millions d'heures par année seront perdues dans les transports, cette vision commune concrétise notre volonté d'assurer une meilleure mobilité sur l'ensemble de notre territoire. Maintenant, c'est aux autorités d'agir : il en va de la qualité de vie de nos citoyens et de la pérennité de nos entreprises », a conclu la mairesse de Boisbriand, Marlène Cordato.

La vision présentée est le fruit d'un consensus entre les 19 maires et priorise quatre solutions pour lesquelles les gouvernements devront rapidement consacrer les investissements nécessaires :

  • La mise en place d'un réseau de voies réservées en site propre sur les autoroutes 13, 15, 19 et 25 et sur certains tronçons des autoroutes 640 et 440.  Ces voies réservées se rabattront vers les modes de transport lourd de Laval via notamment des voies réservées devant être mises en place à Laval, sur l'axe des boulevard des Laurentides et Concorde/Notre-Dame ;
  • L'ajout d'un mode de transport lourd dans le secteur densément peuplé de Chomedey à Laval, que ce soit par l'ajout de stations de métro ou par un prolongement du REM ;
  • Le prolongement de l'autoroute 19 jusqu'à la 640 et de l'autoroute 13 jusqu'à l'autoroute 50 avec des aménagements pour le transport collectif ;
  • La mise sur pied d'un bureau de projet d'ici le 1er septembre 2018 pour la réalisation du réseau intégré de transport collectif Laval-Basse-Laurentides.

Au cours des prochaines semaines, les maires entendent poursuivre leur mobilisation auprès des élus provinciaux et fédéraux afin de s'assurer qu'ils entrent en action sans attendre, dans l'intérêt de tous les citoyens et des entreprises de Laval, des Basses-Laurentides, de Terrebonne, de Saint-Jérôme et de Mascouche.

Pour consulter les études et sondages présentés lors du Forum : www.solutionreseau.ca

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.