Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 avril 2018 - 12:04 | Mis à jour : 12:26

Maison Marie-Marguerite

Laval se mobilise pour les femmes en difficulté

Par Salle des nouvelles

Un an après les travaux menant à l’élaboration d’un plan d’action régional pour Agir sur les femmes en situation de vulnérabilité à Laval, la Table de concertation de Laval en condition féminine (TCLCF) réunissait, le 25 avril dernier, ses membres, partenaires et alliés pour les inviter à se mobiliser et à offrir leur appui au projet de création d’une ressource d’hébergement non-mixte pour femmes en difficulté à Laval : la Maison Marie-Marguerite.

Une cinquantaine de personnes étaient présente à la conférence de presse qui a eu lieu sur l’heure du midi au Centre communautaire St-Joseph; tant des organismes communautaires que des partenaires institutionnels.

En janvier 2017, la TCLCF tenait un colloque sur les enjeux relatifs aux femmes en situation de vulnérabilité auquel plus de 150 personnes étaient présentes pour dégager des priorités d’action sur ce thème. Cette journée s’était conclue par un consensus régional sans équivoque : l’urgence de la mise sur pied ressource d’hébergement non-mixte pour femmes en difficulté.

Laval accuse un déficit criant en termes d’hébergement communautaire pour les personnes en situation de vulnérabilité, en particulier pour les femmes. Actuellement, la majorité des organismes communautaires qui offrent de l’hébergement à Laval sont presque toujours à pleine capacité et se trouvent contraint de refuser régulièrement, voire quotidiennement pour certains, des demandes d’hébergement, faute de place.

En ce qui a trait aux femmes en situation de vulnérabilité, vivant des difficultés multiples, elles sont systématiquement référées hors Laval, vers des régions limitrophes où les organismes accusent régulièrement des taux d’occupation de plus de 100%. « Afin de se rétablir et d’améliorer durablement leurs conditions de vie, les femmes en difficulté doivent avoir accès à de l’accompagnement global et continu et ce, dans leur région » affirme Marie-Eve Surprenant, coordonnatrice de la TCLCF.

C’est pourquoi la TCLCF et ses membres invitent l’ensemble des partenaires et la population à se mobiliser pour soutenir et réaliser rapidement le développement de la Maison Marie-Marguerite, ressource d’hébergement pour femmes en difficulté à Laval. Une campagne de sensibilisation et d’appui se déploiera au cours de la prochaine année, notamment sur les médias sociaux.

La TCLCF est un regroupement régional de défense collective des droits, représentant plus de 30 000 Lavalloises par le biais de ses groupes membres, qui travaille depuis près de 30 ans à l’amélioration de la qualité et des conditions de vie des femmes.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.