Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 mai 2018 - 10:10 | Mis à jour : 15:13

L’Association des Amputés de guerre célèbre cette année son 100e anniversaire !

Un Lavallois peut mener une vie active grâce aux Amputés de guerre

Par Salle des nouvelles

Un jeune Lavallois de 16 ans, Philippe Monette, mène une vie active grâce à l'Association des Amputés de guerre.

Inscrit au Programme pour enfants amputés Les Vainqueurs, Philippe a une amputation congénitale au bras droit. Récemment, le jeune homme a reçu un nouveau membre artificiel. « Sa nouvelle prothèse l'aide à faire du renforcement bilatéral et permet à son membre amputé de soulever des charges. Cela va sans aucun doute prévenir beaucoup de blessures, telles que des tendinites », explique sa mère.

En adhérant au Programme les Vainqueurs, Philippe Monette et sa famille peuvent bénéficier d'une aide financière pour l'achat de membres artificiels ainsi que du soutien moral. Ils peuvent également participer à des séminaires régionaux où les Vainqueurs et leurs parents peuvent s'enquérir des plus récentes innovations en matière de membres artificiels, apprendre à composer avec les taquineries et l'intimidation ainsi qu'échanger avec d'autres personnes amputées.

Louis Bourassa, directeur du Programme LES VAINQUEURS, a déclaré : « Bien que l’association offre des programmes novateurs depuis 100 ans déjà, il reste encore beaucoup à faire afin de voir à ce que toutes les personnes amputées, notamment Philippe, bénéficient des membres artificiels dont elles ont besoin pour mener une vie active en toute autonomie. »

100 ans d'histoire

L'Association des Amputés de guerre a été fondée en 1918. Au début, elle venait en aide aux anciens combattants amputés de la Première Guerre mondiale. Au fil des ans, ses nombreux programmes n’ont cessé d’évoluer. L’association aide maintenant l’ensemble des personnes amputées, y compris les jeunes, tel Philippe Monette, 16 ans, de Laval.

L’Association des Amputés de guerre ne reçoit aucune subvention gouvernementale. Grâce à l’appui constant du public envers le Service des plaques porte-clés, il est possible pour l’association d’améliorer la qualité de vie de milliers de personnes amputées, et de poursuivre ses divers programmes encore longtemps pour veiller au mieux-être de ces dernières.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.