Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 mai 2018 - 07:00 | Mis à jour : 09:28

Une Lavalloise est nommée étudiante-chercheuse étoile pour le secteur de la santé

Par Salle des nouvelles

Grâce à sa collaboration avec les Fonds de recherche du Québec, l’Association pour la recherche au collégial (ARC) a remis le 8 mai 2018, lors du cocktail de clôture du colloque qu’elle tenait dans le cadre du 86e Congrès de l’Acfas, Amel Sarah Cherifi de Laval s'est vu décerner la mention étudiante-chercheuse étoile pour le secteur de la santé.

Amel Sarah Cherifi a étudié en sciences de la nature au collège de Bois-de-Boulogne. Dans sa lettre, elle se révèle passionnée pour la recherche et indique sa volonté ferme de partager ses éventuelles découvertes pour le bien de la santé publique. Elle y présente en effet la recherche à la fois comme un projet de vie et comme un projet pour changer des vies. L’originalité du texte tient notamment dans son ton, à la fois personnel et professionnel. C’est avec plaisir que les membres du comité ont décidé de lui décerner la mention étudiante-chercheuse étoile pour le secteur de la santé.

Pour conduire à l’obtention d’une mention, le dossier de candidature soumis pour les Prix étudiants de l’ARC devait obligatoirement comprendre une lettre dans laquelle la candidate ou le candidat exposaient leur intérêt pour la recherche, leurs aptitudes pour ce type d’activité ainsi que leurs intentions quant à la poursuite de leurs études. Les membres du comité d’évaluation ont retenu trois candidatures présentant une trame commune : une fascination pour la recherche et une curiosité qui puisent leurs racines dans l’enfance et qui s’expriment de façon éclatante aujourd’hui.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.