Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 mai 2018 - 10:24 | Mis à jour : 12:53

Ottawa investit dans les Ateliers Adaptés Stimul'Arts

Par Salle des nouvelles

Le 17 avril 2018, la députée fédérale de Vimy, Eva Nassif, annonçait le soutien du gouvernement du Canada au montant de 15 550 $ aux Ateliers Adaptés Stimul’Arts pour la création d’une salle de stimulation.

Le financement octroyé dans le cadre du Fonds d’Accessibilité sert, entre autres, à des projets de construction, de rénovation ou de réaménagement de milieux de travail, ainsi qu’à l’amélioration de l’accès aux programmes et aux services offerts aux personnes handicapées. Les projets doivent viser directement l’élimination des obstacles à l’accessibilité et l’amélioration de l’accessibilité pour les personnes handicapées dans les collectivités canadiennes.

« Je suis heureuse d’annoncer que cette somme a été approuvée pour le programme Stimul’Arts à Vimy. Les projets comme ceux-ci peuvent améliorer la qualité de vie des personnes handicapées et leur permettent d’atteindre leur plein potentiel. Je suis fière que notre gouvernement travaille à faire tomber les obstacles rencontrés quotidiennement par les Canadiens handicapés », a soulignée la députée.

Le Fonds pour l’accessibilité est un programme fédéral de subventions et de contributions visant à financer des projets communuautaires partout au Canada dont l’objectif est d’améliorer l’accessibilité des installations publiques et des lieux de travail. Les Canadiens handicapés rencontrent chaque jour des obstacles qui les empêchent de participer pleinement à tous les aspects de la société.


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.