Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 mai 2018 - 10:41 | Mis à jour : 11:00

De nouveaux panneaux pour huit entreprises agricoles

Laval met de l'avant le dynamisme agrotouristique

Le maire de Laval est heureux de dévoiler la première série de panneaux dans le cadre d’un projet de signalisation agrotouristique mis en place conjointement avec Tourisme Laval et en collaboration avec l’Alliance de l’industrie touristique du Québec. Ce projet a accueilli une première cohorte de huit entreprises agricoles.

Cette initiative fait partie des projets prioritaires découlant du Plan de développement de la zone agricole (PDZA). Cette première cohorte est composée d’Agneaux de Laval, du Château Taillefer Lafon, de la Ferme D et M Sauriol, de la Ferme F. Turcot et Fils, de la Ferme Marineau, de la Fromagerie du Vieux Saint-François, du Groupe Cléroux et du Paradis des Orchidées. Ces entreprises pourront donc être reconnues visuellement par des panneaux de direction (panneaux bleus), un panneau d’interprétation ainsi qu’une pastille d’interprétation.

« Je suis très heureux de ce projet de signalisation agrotouristique. Ces nouveaux panneaux ne peuvent qu’agrémenter le paysage lavallois en plus de renseigner les visiteurs sur les attraits du territoire et de valoriser nos entreprises », s’est enthousiasmé Marc Demers.

« Tourisme Laval a été ravi de contribuer à la réalisation de ce projet porteur. En plus de favoriser le rayonnement des entreprises agrotouristiques lavalloises, de leurs produits et de leurs activités, cette initiative contribue au développement de notre offre faisant de la destination touristique de Laval une région vivante, innovante et performante, reconnue pour son identité », a précisé Geneviève Roy, présidente-directrice générale 
de Tourisme Laval.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.